logo Le moteur de recherche de la télé

Le refuge des serpents

Manaus, une ville au coeur de la jungle


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h10 sur France 5

capture
– Comme la buse à queue rousse. Lorsqu'il se promène sur la canopée, à la cime des arbres, il est totalement à découvert. En équilibre instable, l'iguane vert peut difficilement faire marche arrière et devient alors une proie facile pour ses prédateurs. A priori facile. Car l'animal a mis au point une stratégie de fuite originale. Il se jette dans le vide. Il peut plonger de plus de 30m de haut pour échapper au danger. Son secret : il est équipé d'un airbag intégré. Sa peau épaisse et caoutchouteuse et ses poumons qu'il gonfle au maximum avant de sauter lui permettent d'amortir les chocs. En théorie, ces adeptes du saut extrême pourraient survivre à une chute de 15m sur le béton. Fort heureusement, aucun d'eux n'a jamais eu à en faire l'expérience. Les reptiles sont très bien adaptés à la vie urbaine. Pourtant, certains se heurtent encore à quelques difficultés. Sauim Castanheiras est un refuge pour animaux sauvages situé au coeur de Manaus. Toutes sortes de reptiles y sont recueillis.
La plupart des pensionnaires sont des serpents que leur amènent les spécialistes chargés de récupérer ceux qui s'égarent dans la ville. Des particuliers leur amènent aussi parfois des patients. Même les tortues se mettent dans des situations dangereuses. Celle-ci a été retrouvée près d'une route très passante. Sauim Castanheiras est le refuge où on accueille le plus de reptiles au monde. Manaus est cernée par la forêt amazonienne. Une jungle épaisse qui abrite plus de 350 espèces de reptiles. Cela fait plus de 300 millions d'années qu'ils vivent ici. Au fil de leur évolution, certains se sont transformés en d'étonnantes créatures. De l'énorme caïman à la petite tortue terrestre, tous 2 ont au moins 2 choses en commun : ce sont des animaux à sang froid et ils sont recouverts d'écailles. Mais en dehors de cela, ils peuvent prendre des formes extrêmement variées. Ils ont développé une multitude de mécanismes pour survivre et se développer. Certains ont même des talents divins. Le basilic n'est ni très gros, ni coloré. Mais sous ses apparences sans prétentions, ce lézard cache un incroyable talent qu'il n'utilise que lorsqu'il se sent menacé.
capture
capture