logo Le moteur de recherche de la télé

Allô, docteurs !


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 14h35 sur France 5

capture
– J'ai pensé qu'il fallait qu'on aille revoir l'ORL.
– M.Carrère d'Encausse: Question.
– Pr B.Lamblin: Je crois que les généralistes peuvent le faire, mais ça paraît un peu bizarre de prescrire un appareil sans avoir vérifié le tympan, qu'ily ait une pathologie auditive.
Pas mal de surdités peuvent être corrigées autrement que par un appareil auditif. On peut mettre une prothèse. C'est pas mal de proposer le panel de solutions avant d'aller à l'appareillage.
capture
– Fabien Doguet : Question.
– Pr B.Lamblin: Il faut bien choisir son audioprothésiste. Pendant très longtemps, les ORL comprenaient bien l'appareillage auditif. C'était un micro, un ampli et un haut-parleur. Maintenant, c'est numérique. On a du mal à savoir quel est le bon appareil. Ça change tout le temps. Certains profils sont plus adaptés en fonction des auditions. Il faut un binôme entre l'audioprothésiste et le patient. Il faut pouvoir essayer les appareils. Ça permet d'installer une confiance. Le patient va pouvoir faire cet essai etjuger in vivo que ça fonctionne. Il vaut mieux des appareils petits que des un peu plus gros dans le tiroir. Il faut toujours que l'audioprothésiste comprenne la demande du patient.
– M.Carrère d'Encausse: On imagine bien qu'a priori, ce sont plutôt les ORL qui vont conseiller.
– Pr B.Lamblin: Oui. On a toujours l'angoisse de l'ORL qui pourrait renvoyer à des amis. Ce n'est pas le but. On joue pas mal sur la géographie. On ne veut pas que les patients traversent une ville complète. Ça implique pas mal de consultations. La proximité de l'audioprothésiste par rapport au domicile du patient a un sens.
– M.Carrère d'Encausse: On a commencé par une oreille à appareiller? Ça s'est bien passé?
– H.Lavoine: Oui. Ça s'est très bien passé. On entend des bruits qu'on n'entendait pas, les pas, le bruit de la vaisselle. J'avais l'impression qu'un oiseau venait me chanter... On va revoir plusieurs fois l'audioprothésiste, d'où l'intérêt Ces sons persistent quelque temps. Après, le cerveau se réhabitue.
capture