logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 13h40 sur France 5

capture
– Je restais au lit 18 heures sur 24.
– La cause du syndrome n'est pas connue, mais des signes de la maladie sont visibles sur l'image fonctionnelle du cerveau de Thibault.
– Dans ce syndrome, en dehors des crises, on a des anomalies persistantes. La 1re est l'atteinte du lobe temporal interne.
C'est là qu'ily a l'hippocampe et l'amygdale. Ça touche donc la mémoire et les émotions. Il peut y avoir une diminution de l'activité de cette région. C'est ce que l'on voit chez Thibault. Le lobe temporal du côté gauche est bien activé. De l'autre côté, il n'y a rien. On voitjuste un peu de jaune. Ça fonctionne beaucoup moins. Et pour la déréalisation, il y en avait?
capture
– Oui, comme dans toutes les crises. Je me demande si les choses sont réelles ou pas.
– Cette sensation d'étrangeté est liée à une autre anomalie dans le cerveau du jeune homme.
– Le carrefour temporo-pariétal est particulièrement atteint. C'est la zone qui traite les informations liées à nos yeux, nos oreilles et notre toucher. Quand ça ne fonctionne pas bien, on peut être perturbé et on a l'impression de recevoir les informations lentement.
– Habilité psychomotrice, vitesse d'exécution, attention soutenue et potentiels troubles cognitifs ou psychiatriques... Tous ces paramètres sont surveillés de près par une neurologue, une neuropsychologue et un psychiatre. 14 % des malades gardent des séquelles graves.
– C'est plutôt une maladie qui s'améliore. Les gens vivent bien et n'ont plus rien plus tard, mais ily a 2 points à surveiller: la mémoire verbale. Elle peut être affectée chez 1 jeune sur 5. Il peut y avoir des troubles psychiatriques au long cours, dés épisodes dépressifs, dé l'anxiété, dés troublés alimentaires.
– Le côté anxieux, c'est plutôt de savoir quand va finir la crise. On aimerait bien savoir. Même si je sais que ça va passer, celle-ci était plus longue et les derniers jours, je me disais qu'il fallait vraiment que ça s'arrête. Ce n'est pas agréable du tout.
capture