logo Le moteur de recherche de la télé

Entrée libre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 13h05 sur France 5

capture
– C'était le spectacle. Metteur en scène, ça serait encore mieux, pour moi.
– Claire Chazal : Cette 1re expérience théâtrale avec Louis de Funès, très jeune, une pièce de Jean Anouilh, on imagine que c'est fondateur pour vous.
capture
– S.Azéma: Oui, je sortais du Conservatoire. Tout à coup, je me suis demandé comment on s'y prenait pour trouver un rôle dans ce métier. Je ne savais pas, je ne connaissais personne. La chance a voulu qu'une connaissance qui travaillait un petit peu dans ce métier m'a dit: "Je t'emmène à la Comédie des Champs-Elysées, parce que j'ai un petit travail à faire là-bas. Viens avec moi demain matin. On verra, ily a peut-être un petit On va voir." Le théâtre était fermé. On allait repartir et arrive un monsieur qui s'appelait Claude Sainval, qui avaitjoué dans les films d'Alain Resnais. Je ne le savais pas à ce moment-là. Ce monsieur arrive vers moi et me dit: "Vous êtes comédienne?" Je lui réponds que oui. Il m'a dit d'aller vite acheter "La Valse des toréadors" d'Anouilh. Il m'a dit qu'il croyait qu'il y avait un rôle pour moi. J'y suis allée. L'après-midi, on m'a dit de grimper sur la scène. Louis de Funès était là. C'était mon idole.
– Claire Chazal : Oui, c'est intimidant.
– S.Azéma: Ils étaient en répétition. On me demandé d'y aller. Il fallait que je me batte un peu sur scène avec lui. Et on me dit: "Maintenant, allez signer votre contrat".
– Claire Chazal : Mais ily a eu beaucoup de films assez rapidement aussi, avec Georges Lautner, avec Bertrand Tavernier. Ily a d'ailleurs 2 Césars pour "Un Dimanche à la campagne" et ensuite "Mélo", mais ça, c'est après. Là aussi, ce sont des coups de chance, des rencontres?
capture