logo Le moteur de recherche de la télé

Entrée libre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 13h05 sur France 5

capture
– Ça a bifurqué le jour où l'on m'a engagée avec Lautner. Je me suis retrouvée devant une caméra. Et la caméra, pour moi, c'est le bonheur absolu. C'est une amie. Je la caresse toujours quand j'arrive sur le plateau. Je me sens bien avec elle. Je crois savoir pourquoi, c'est parce que c'est l'intime. Ily a la caméra, le metteur en scène qui est en dessous, en général, etje ne joue que pour elle. Doncje ne suis pas intimidée, pas impressionnée. Je donne tout ce que je peux. Je n'ai pas de pudeur.
– Claire Chazal : Et c'est bien sûr votre image que vous projetez. On va parler de photographie car un artiste a compté pour vous, c'est Robert Doisneau. Un photographe de la rue qui va saisir les instants de la vie quotidienne. Une exposition originale peut être vue en ce moment à la Philharmonie de Paris. Elle met en lumière le rapport entre Robert Doisneau et la musique.
capture
– La Cité de la musique à Paris propose de découvrir une autre facette du célèbre photographe humaniste Robert Doisneau. Un voyage musical parisien des années 30 aux années 90. Des quartiers populaires aux grands studios d'enregistrement, le photographe a capturé plus d'un demi-siècle de l'histoire de la chanson. Une passion qui démarre très jeune en observant ses 2 professeurs de musique se faire la cour.
– Doisneau, en prenant des cours de violon, observait la scène de 2 personnes qui sont en train de se séduire. C'est ça qu'il raconte. Il est venu à la photographie par l'oreille, parce que tout à coup, son instrument lui a permis d'observer, d'être celui qui regardait les petites scènes comme il les a photographiées après, c'est-à-dire en captant les instants du quotidien.
– Ça me replonge dans mes années d'enfance. Entre les chansons, les photos.
– Tous ceux qu'il a pris en photo sont des personnages qui ont fait ce que je suis aujourd'hui.
capture