logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 11h45 sur France 5

– Évelyne Thomas : Il faut mettre les mots dans le bon ordre.
– Fabien: J'ai 38s pour vous répondre. Il a droit à un compte spécifique pas cher. Il ne paiera que 3 euros par mois son compte bancaire. Il aura une carte à autorisation systématique, 2 chèques de banque par mois et des frais d'intervention en cas de découvert beaucoup moins chers. 4 euros par opération avec un maximum de 20 euros par mois. C'est ce à quoi il a droit.
– Thomas: Comment tu le deviens?
– Fabien: C'est le Code monétaire et financier qui le définit. Si vous êtes endetté et fiché Banque de France. Ou alors, c'est le banquier qui reprend la main. C'est laissé à son appréciation. Cela dépend de vos revenus, de leur fréquence, si vous travaillez un mois sur 2. Généralement, quand on gagne le SMIC, 1 521 euros brut par mois depuis le 1erjanvier, ou un peu on peut être considéré comme client fragile, mais pas au-dessus. C'est en dessous ces niveaux. Ou alors, quand on a beaucoup de problèmes de remboursement.
– Le Portugal avec 11 millions d'habitants, est aujourd'hui tourné vers la gestion d'un patrimoine naturel et historique hors du commun.undefined
Sur la rive droite de l'estuaire du Tage, siège la capitale : Ville mondiale, Lisbonne s'impose comme une mosaïque culturelle universelle. Elle a toujours véhiculé les rêves de voyage de tout un peuple. Sa position stratégique à l'extrémité de l'Europe a été une base idéale dans la conquête maritime du Nouveau Monde. En 1998, Lisbonne accueille l'Exposition universelle et commémore les 500 ans du voyage de Vasco de Gama. De travaux en travaux, Lisbonne n'en finit pas de renaître avec cet éternel sentiment de nostalgie : la "saudade", "un mal dont on jouit, un bien dont on souffre" comme le décrit l'écrivain portugais Don Francisco Manuel de Melo. Un caractère propre et une certaine vision des choses que partage tout lisboète. Au coeur d'un ancien quartier industriel, Leonel Moura a installé son atelier et s'adonne à un art singulier. Sa carrière débute par la photographie et avec l'émergence des nouvelles technologies dans les années 90, Leonel se lance dans la robotique. Il crée des machines, puis laisse les robots créer leurs propres oeuvres de façon totalement indépendante. Les machines décident du moment de leur achèvement et peuvent même signer leur toile. 'J'appelle Ce type d'ar