logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 11h45 sur France 5

capture
– Le préfet de chaque département peut décider que c'est moins d'un mois. Le système lui-même doit être déclaré à la CNIL. C'est la société qui installe qui le fait, qui a donc la possibilité de vérifier dans quelles conditions sont stockées les informations. C'est un peu du fantasme. L'employé de télésurveillance qui regarde ce qu'ily a dans votre chambre, ça n'existe que dans les films.
– Maya: Il faut leur faire confiance. Comment recrutez-vous vos agents?
capture
– S.Marcotte: Les opérateurs ont une accréditation particulière, délivrée par un organisme sous tutelle du ministère de l'Intérieur. Ils ont un casierjudiciaire vierge. Ils ont fait une enquête de moralité. Ils ont une formation spécifique. Ensuite, nous recrutons ces personnes avec tout un processus de sélection.
– Fabien: Un peu comme les convoyeurs de fonds. Mais on voit ce qui se passe parfois.
– S.Marcotte: Dans nos équipes, on a beaucoup de pompiers volontaires, d'anciens gendarmes, policiers, qui ont cette sécurité dans l'ADN.
– Thomas: On parle d'assurances. Elles imposent de plus en plus qu'on ait un système équipé à la maison. Elles se lancent carrément sur le créneau de la télésurveillance.
capture