logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 11h45 sur France 5

capture
– Camille Gras fait un travail de finesse lorsqu'il restaure des pièces, autant que lorsqu'il travaille pour des commandes de grandes maisons. Il travaille pour des maisons de luxe. Il travaille aussi pour une maison de design pour faire des objets de décoration. Vous pouvez aussi lui commander des alliances que vous avez imaginées. Les alliances de rêve pour votre mariage. Il peut les réaliser.
– Maya: Ily a aussi du renouveau en termes de créations.
– Jean-Sébastien: Oui. Il fait beaucoup de créations. C'est l'intérêt. C'est aussi la formation de l'école Boulle.
– Maya: Tu parlais de l'ancien quartier des orfèvres à Paris.
capture
– Jean-Sébastien: Il travaille dans un bâtiment typique du Paris artisanal du XXe siècle. On est dans le passage Saint-Sébastien, dans le 11e arrondissement. On trouve encore quelques ateliers artisanaux que l'on peut visiter, notamment lors des Journées des métiers d'art. C'est une plongée dans une histoire de Paris différente, dans une histoire de Paris qu'on ne connaît pas forcément, celle des artisans d'art, qui a fait la réputation de la France au XVIIIe et XIXe siècle.
– Thomas: Pour les jeunes qui nous regardent, ily a une formation particulière pour devenir orfèvre?
– Jean-Sébastien: Concernant la formation, celle de base, c'est le CAP orfèvrerie. C'est 2 ans après la 3e. Ça peut vous donner des idées si vous avez envie de faire un travail de précision, d'excellence. C'est une carrière à faire. Vous avez également un bac pro qui est possible. Il suffit d'aller voir Camille Gras. Il peut vous convaincre que c'est le plus beau métier du monde. Avec un bac pro, le salaire de départ d'un orfèvre débutant, c'est quand même entre 1 600
– Maya: C'est un métier d'avenir.
– Thomas: Si ça peut donner des idées aux stagiaires qui sont en coulisses... Ils vont peut-être changer d'idée.
– Jean-Sébastien: Il n'y a pas de chômage dans les métiers d'art.
– Maya: C'est bien de les revaloriser. Merci de nous en parler toutes les semaines.
– Jean-Sébastien: Camille Gras est entreprise du patrimoine vivant.
capture