logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 11h45 sur France 5

capture
– Là où on habitait, c'était aussi son atelier. Gamin, je voulais travailler dans un atelier. Dans quoi? Le métal me plaisait le plus. Trouver un métier d'art. De fil en aiguille, je suis tombé dans l'orfèvrerie.
– Après plus de 10 années de formation, dont 4 à Florence, en Italie, Camille a découvert très vite que, pour exceller, il fallait maîtriser pas moins de 10 corps de métiers différents. Brasure, ciselage, martelage et acquérir une connaissance parfaite
– C'est un métier en voie de disparition. Il n'y a plus de de formation. Je savais que j'aurais du taf toute ma vie.
– Ce matin, il s'attaque à la restauration d'un service à thé particulièrement abîmé.
– Elle a des bosses. C'est à revoir.
capture
– Et, comme souvent, c'est un lot de mauvaises surprises qui l'attend.
– Les gens, il faut qu'ils arrêtent avec la colle. Ça ne tiendra jamais. La colle ne tientjamais. Moi, derrière, je galère pour enlever la colle.
– Pendant que Camille poursuit son travail de démontage de la théière, Stéphane, au fond de l'atelier, révise intégralement tout un service de couteaux en argenterie.
– Ils ont mis ces vieux couteaux au lave-vaisselle. Ça s'est démonté. Ils sont inutilisables. Il faut remonter la lame.
– Stéphane est le dernier des couteliers installés à Paris. Il a rejoint l'équipe de Camille ily a un an et demi.
– J'ai repris Stéphane parce qu'il prenait sa retraite. Je voulais que ce métier-là, parce qu'on reste dans le traditionnel, reste à Paris encore et que l'on puisse continuer à faire ce genre de choses.
– Comme ça, je transmets le savoir-faire. Après, certainement, je vais former quelqu'un ici pour qu'il continue ce métier-là, pour que ça ne soit pas perdu.
– Une fois vidés de leur vieille cire, Stéphane va remplir en partie de sable les manches des couteaux qu'il vient de démonter. Un mélange secret à base de plomb fondu et versé directement dans le manche creux. La soudure est immédiate. Le couteau, une fois poli, sera comme neuf.
– C'est soudé. Bien droit. Après, il suffit de les aviver.
– De son côté, Camille bataille toujours avec la théière, patiemment.
capture