logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 9h20 sur France 5

– Il y a aussi la crèche parentale, comme on a vu dans le reportage.
– Agathe Lecaron : A.Lunet, quel mode de garde est le plus utilisé?
– A.Lunet: Le 1er chiffre surprend souvent. 60 % des enfants sont gardés par leurs parents.
– Agathe Lecaron : C'est dingue!
– A.Lunet: Quand je dis parents, c'est au sens large, il s'agit de la famille. Ça peut être un vrai choix éducatif. La plupart du temps, c'est par défaut de mode de garde ou par soucis financiers. Dans ce cas, en général, ce sont plutôt les femmes qui s'arrêtent de travailler. C'est dû à l'écart de salaire. L'égalité homme-femme se cache aussi dans les modes de garde.
– Agathe Lecaron : Oui. Ça en dit long, ce chiffre de 60 %. Quand on a des horaires décalés, c'est très compliqué de trouver des modes de garde. Votre 1re fille, comment souhaitiez-vous la faire garder,
– Anaëlle: Une crèche familiale. C'était le mode que je trouvais le plus approprié pour s'occuper de ma fille. On est chez une assistante maternelle, dans un cocon familial avec 3 ou 4 enfants. C'est une ambiance familiale. Si bébé a un petit bobo ou une petite fièvre, on n'est pas obligés d'aller le récupérer, contrairement à une collectivité. En même temps, l'assistante maternelle n'est pas isolée, elle est rattachée à une crèche. Ils y vont 3 fois par semaine. La semaine dernière, il y avait pataugeoire. Aujourd'hui, ily a ludothèque ou médiathèque. Ils sont régulièrement en collectivité avec des activités P37 groupe d'âges. Ça les prépare à la collectivité.
– Agathe Lecaron : On a dit 60 % par la famille. Et le reste des pourcentages?
– Anaëlle: 13 % pour la crèche. C'est le mode de garde le plus plébiscité.
– Agathe Lecaron : Votre fille a connu d'autres modes de garde?
– Anaëlle: Pour sa dernière année, l'assistante maternelle a dû quitter la structure. On m'a proposé de la replacer en crèche collective. Elle a fait sa dernière année en crèche collective, en ambiance prématernelle. C'est toujours la même auxiliaire qui accueille. Ce n'est pas le même rapport entre les parents et le personnel de la crèche. On n'a pas ce lien privilégié qu'on avait à domicile.