logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 9h20 sur France 5

– C'est sans gravité, mais ça ne part pas tout seul. Laurence nous montrera comment les retirer en douceur. Le shampooing ne suffit pas.
– Laurence Rameau : Non. Ça colle. Ce sont des excès de sébum qui forment des desquamations.
– Agathe Lecaron : Ce n'est pas très joli, mais ce n'est pas
– Laurence Rameau : Ce n'est pas un défaut d'hygiène, non plus!
– Agathe Lecaron : Mon petit Félix en a eu tellement... Qui dit mode de garde dit souvent crèche ou assistante maternelle. Pourtant, ça ne concerne qu'un tiers des enfants de moins de 3 ans. Pour beaucoup, c'est le système D qui est la garde de prédilection. Comment trouver le mode de garde et qui convient le mieux à votre enfant? On en parlera tout à l'heure dans notre dossier. On est en direct. Posez vos questions à nos spécialistes par SMS. Vous pouvez témoigner sur les réseaux sociaux. Il y a aussi notre Instagram. On s'informe. On démarre avec un institut unique au monde qui fête ses 5 ans, l'Institut Imagine, pôle de recherche et de soins sur les maladies génétiques et rares.
– Bru Muller : Nous sommes ravis d'accueillir le directeur général de l'institut. Bonjour, Pr S.Lyonnet. Vous êtes professeur en génétique. On va faire les bilans et perspectives de l'institut, situé sur le site de l'hôpital Necker, à Paris. Quand on dit maladie génétique, on parle de quoi?
– Pr S.Lyonnet: D'un domaine Il y a souvent une composante génétique à des maladies communes comme certains cancers ou Alzheimer. Notre sujet, ce sont des maladies génétiques qui touchent essentiellement l'enfant et la famille et qui sont, pour la plupart, des maladies rares, dans lesquelles l'altération d'un seul gène détermine les signes cliniques et les anomalies.
– Bru Muller : Dans les maladies moins rares, ily a certaines formes d'autisme, d'épilepsie?
– Pr S.Lyonnet: Exactement. Les maladies du neurodéveloppement sont des maladies hétérogènes. A l'intérieur d'une même dénomination se lovent des centaines, voire des milliers de maladies individuelles rares.
– Bru Muller : D'où la complexité d'avancer sur ces maladies qui touchent 1 naissance sur 2000.