logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 9h20 sur France 5

–  A 16h30, Céline a fini sa journée. Pendant une heure, la famille est au complet avant que Stéphane ne parte travailler. Dans ce planning serré, le couple n'a qu'une soirée en commun à consacrer à leur vie de couple.
– Une fois que les enfants sont couchés, on en profite pour se FSÎFOUVG l' un peu. Papa va aller au boulot.
– Un dernier bisou à tout le monde. Céline prend le relais pour assurer le dîner, le bain et le coucher.
– Agathe Lecaron : Il fautjongler, surtout quand on a des horaires décalés. Quels sont les critères pour choisir son mode de garde?
– Laurence Rameau : Je ne crois pas qu'il y ait vraiment de critères. Concernant le choix, il n'est pas certain qu'on ait vraiment le choix. C'est par rapport à soi. Il n'y a pas de critères par rapport aux enfants. Il faut savoir si on se sent bien. Si on va chez l'assistante maternelle, il faut se sentir bien. Pareil pour la crèche. Si on arrive à la crèche et qu'on voit les enfants jouer, ça va.
– Agathe Lecaron : Si on arrive et que ça sent la pisse de chat... Il faut essayer de trouver autre chose.
– Laurence Rameau : Il faut avoir la liste des assistantes maternelles. Ily aussi des relais Les parents peuvent y aller pour avoir la liste complète de leur secteur.
– Bru Muller : Question.
– Laurence Rameau : Ça dépend du mode de garde, ou plutôt du mode d'accueil.
– Bru Muller : Vous avez dit "mode de garde"!
– Laurence Rameau : Ça dépend du mode d'accueil qu'on a choisi. Laisser son enfant chez une assistante maternelle qui vit dans un petit appartement... On peut imaginer qu'à 18 mois, l'enfant va avoir envie de bouger. A la crèche, il aura de l'espace. On a rarement envie de changer. L'enfant aura tissé des liens avec l'assistante maternelle. Ce n'est pas forcément lui rendre service que de changer à ce moment-là. Il vaut mieux travailler avec son assistante maternelle pour s'assurer qu'elle fait des ateliers spécifiques ou qu'elle va au parc, par exemple. Il faut privilégier le lien et demander à ce que son enfant bénéficie de sorties. Il ne faut pas oublier que les parents sont quand même les employeurs Ils peuvent aussi exiger des choses.