logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

19/20 : Journal national


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 19h30 sur France 3

capture
–  Notre-Dame défigurée... Une image reste en mémoire: 19h50 hier, la chute de la flèche. Mais Notre-Dame est toujours debout, et ça on le doit aux pompiers, 500 hommes se sont relayés jusqu'au petit matin. Une mission hors-norme avec des moments de doute sur leur capacité à éviter la destruction totale de l'édifice...
– Vue d'en haut, Notre-Dame est devenue un immense brasier. Un enfer à plus de 800 degrés pour les pompiers engagés dans une lutte acharnée avec un impératif absolu: sauver ce joyau français.
Tout a commencé peu avant 19 heures hier, 400 pompiers s'engagent dans une bataille de tous les instants. Un incendie s'est déclaré sous les combles. Les flammes gagnent très rapidement 1.000 mètres carrés de toiture et dévorent la flèche de la cathédrale. Des bras élévateurs et dix-huit lances à incendie sont déployés pour atteindre le feu. L'eau est pompée directement dans la Seine en contrebas. Mais la hauteur du sinistre rend difficiles les actions de
capture
– Les moyens aériens arrivent à une limite, 30m. 30m plus le jet des lances, vous arrivez à 40 ou 45m maximum. Parfois, avec des vents portants, vous pouvez avoir des adaptations de lances qui sont difficiles. Puis il faut arriver à la structure, il y a un angle, l'échelle aérienne, on ne peut pas la positionner comme cela.
– Peu avant 20 heures, l'impensable se produit: la flèche cède. La foule médusée ne parvient pas à se résoudre à voir Notre-Dame partir en fumée. La nuit est tombée sur Paris, Notre-Dame est toujours ce poumon rougeoyant au centre de la capitale. La lutte des pompiers se poursuit mais les nouvelles sont peu rassurantes: les autorités ignorent si la structure même pourra être sauvée.
– L'action principale maintenant est de refroidir les structures avec un point particulier, un point sensible: l'échafaudage central.
– Certains pompiers sont déployés sur les corniches en repérage. Ils inspectent la structure, repèrent d'éventuels départs de En appui des hommes, un robot est envoyé lorsque la chaleur est trop importante et des images de drones permettent d'y voir plus clair.
capture