logo Le moteur de recherche de la télé

Le pilleur de tombes

Rex


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 15h25 sur France 3

capture
– Allez, bonne soirée.
– Qu'y a-t-il ?
– On a trouvé l'entrepôt.
– Super.
– Oui.
– Ça doit être l'entrepôt.
– Oui, ça a l'air d'être ça.
– Bien sûr, c'est fermé à clé. Pousse-toi.
– Quoi !
– Ça serait peut-être mieux avec ça.
– Qui te les a données ?
– J'ai fouillé dans les affaires de Pagani. J'ai pensé que ça servirait.
– Peu importe, elle n'ouvre pas. Ça ne serait pas tes clés ?
– Vous permettez.
– Vas-y, essaye.
– Voilà, après vous. Eh ben ça y est g On dirait qu'on a trouvé les pièces. Il manque 1 caisse. Souviens-toi de ce qu'a dit notre camionneur.
– Qu'il y en avait 8. Et ça doit être celle où il y a la statuette déclarée par Bonocore.
– Rex a flairé quelque chose. Morini, inutile de regarder l'heure. "Les Chaleurs de l'amour", c'est trop tard ! Tu as loupé la redif.
– A part le fait que c'est "Les Ardeurs de l'amour", je vous ai dit que je ne regardais pas.
– Alors pourquoi tu es nerveux ?
– A cause de vos insinuations.
– Rex ! Attends !
– Attends-nous !
capture
– Tu la regardes.
– Le voilà !
– Evidemment.
– Il a peut-être un creux.
– Ça suffit, avance !
– C'est une auberge.
– Sans blague !
– Monsieur !
– Bonjour.
– Une table pour 2 ?
– Nous ne sommes pas là pour manger.
– Connaissez-vous cet homme ?
– Il est venu manger quelques fois. Pourquoi ?
– On lui a tiré dessus.
– Quel malheur !
– Quand l'avez-vous vu ?
– Jeudi dernier.
– 1 jour après que Fiocca et lui soient venus déposer les caisses.
– C'était bien jeudi ?
– C'est l'anniversaire de ma fille. Ils ont passé la soirée à faire la fête avec nous.
– Décrivez-le.
– Grand, avec une barbe et des cheveux poivre et sel.
– DI LEO !
– 3 personnes sont impliquées. Di Leo, Pagani, plus une dont ne n'avons pas l'identité.
– L'amateur de sucettes.
– Bravo.
– C'est lui qui aurait tué ?
– Ça n'est pas Di Leo.
– Il était en Suisse avec sa fille.
– Morini, envoie quelqu'un chez Di Leo.
– Tout de suite ! Ici l'inspecteur Morini. Portable.
– Enfin le numéro de Campanna. Il pourra peut-être me dire ce qui s'est passé.
– Quel idiot ! Coup de feu.
– Commissaire !
– Alors Morini ? Du nouveau ?
– Eh ben... Di Leo n'était pas là. Nos hommes ont trouvé sa porte ouverte et des traces de balles.
– Du sang ?
– Il a dû s'en tirer. Trouve sa fille, elle nous en dira plus.
– D'accord.
– Pauvre Marco.
– Bonsoir Julia.
– Fabio ! Monica m'a dit pour Marco. C'est affreux. *-Merci.
– Il n'a pas de famille. Pour l'enterrement je suis là.
– C'est très gentil. Comment va Monica ? *-Elle est triste. Elle n'arrête pas de pleurer.
– Tu veux bien que je lui parle ?
– Ne quitte pas. Monica ! C'est ton père. *Salut.
capture