logo Le moteur de recherche de la télé

La dernière course

Rex


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 13h50 sur France 3

capture
– Excusez-moi, commissaire, à vous.
– Comme j'allais le dire, vous les avez faits se rencontrer.
– Oui. En fait, Giannini était très amoureux de moi. Et il y avait beaucoup d'argent en jeu. Avant la course, Giacomo m'a donné 50 000 euros que j'ai misés. Je me suis adressée à des bookmakers clandestins. Après la course, je suis retournée le voir.
– Tu as vu cette course ?
– Tu as été formidable.
– Donne-les moi.
– D'abord l'argent. Tu auras les tickets après.
– Lâche-moi !
– Et après, que s'est-il passé ? m'avait promis 10 000 euros, pour le dérangement. Vous voyez ce qu'il voulait ? Il venait de gagner 500 000 euros grâce à moi et je devais en recevoir seulement 10 000 ? Je lui ai dit qu'il n'aurait pas les tickets. Ce qui l'a rendu fou furieux. Je ne l'avais jamais vu dans cet état. J'ai eu peur qu'il me tue !
– Les tickets ! Donne-les moi ! Donne-moi ces tickets !
– Plus jamais ça ! Je veux mon argent ! Je ne savais plus où j'en étais. Je voulais pas que ça se termine ainsi. Je vous jure que c'est vrai !
– Allez, emmène-la.
capture
– Allez, je vous en prie, levez-vous. Par là, madame. Occupe-toi de ça.
– Allons-y.
– Quelle histoire.
– Justement, je vous cherchais ! Je voulais vous féliciter.
– Moi aussi, patron.
– Pourquoi ?
– Pour nous avoir caché votre chien.
– Moi, un chien ? Cette chose qui ressemble à un rat n'est pas à moi, mais à une amie.
– Quand elle part, je m'en occupe.
– J'espère que vous ne le haïssez pas.
– Ha' l'r les chiens, moi ? Il ne manquerait plus que ça ! Venez dîner, ce soir, avec Rex. Il pourrait manger mon chien-rat.
– C'est très gentil, mais on a d'autres engagements pour ce soir et Rex n'aime que la Porchetta. Mais merci beaucoup ! Tu viens, Rex.
– Tant pis. Au moins, j'aurais essayé. Alors, Rex, qu'en dis-tu ? Celui qui passe devant nous, il a l'air pas mal, non ? Alors, celui-là. Il a belle allure. Regarde ses muscles. Tu sais ce qu'on va faire ? Tu choisis et je me tais. Aboiements. Tu veux celui-ci ?
– Bandolero ?
– Il l'a choisi.
– Moi, j'ai tout misé sur American Life.
– J'ai compris. Mais on ne mise que 10 euros. Pas un de plus. Allons-y.
– Oui, oui. C'est bien. Accélère, Bandolero.
– Il a de l'intuition, votre chien !
– Oui, je sais.
– Une seule mise et vous gagnez.
– Vas-y, Bandolero !
– Il va gagner.
– Vas-y ! Vas-y ! Qu'est-ce que tu fais ? Bandolero !
capture