logo Le moteur de recherche de la télé

Ludo


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 6h00 sur France 3

– Me voler mon cerveau ? Il meugle.
– Il est complètement grillé, là.
– Et la Chouette ?
– J'ai vu sa capsule atterrir là-bas. france.tv access
– Qui veut des Chamallows ?
– Hi, ha ! Pas toucher ! Ces chenilles sont à nous maintenant !
– Les chenilles sont à tout le monde ! Laissez-les tranquilles.
– On va rester dans le coin pour engraisser les chenilles avant de les revendre à l'est. Filez-nous toute votre nourriture.
– Je ne suis pas sûr que...
– Merci pour le pique-nique !
– Vous pensez qu'on... Ça ira pour cette fois.
– Eh, eh !
– On fait quoi ?
– On subit.
– On fonce !
– Ils sont plus forts que nous.
– Tu ne peux pas inventer une arme pour les anéantir ?
– Répondre à la force par la force n'amène nulle part.
– Et si un commando libérait les chenilles ? Qui vient avec moi?
– Demain, on leur demande double portion.
– Je pense que...
– Mange au lieu de penser !
– Je fais diversion, tu libères les chenilles.
– A l'e ! Quoi ?
– Nanananère ! Venez me chercher ! Coup de fouet.
– Tiens, prends ça !
– Aide-moi ! Elle m'entraîne ! C'est les chenilles qui se sont envolées ! Rire méchant.
– Super plan ! On va devoir aller sauver les sauveteurs.
– Devant la gravité de la situation, je me suis résolu à fabriquer un "paralysotateur". Ça paralyse pendant une durée ajustable. J'y ai adjoint un mode "déparalysant" en cas d'accident.
– Fais voir !
– Fais attention !
– Désolé, mon vieux ! En tout cas, ça marche nickel.
– Ça se complique.
– Je dis que...
– Tu dis rien ! Tu me laisses penser etj'ai une idée ! On te propose un marché. Tu nous aides à récupérer le "paralysotateur" en échange d'un festin de chenilles.
– Festin de chenilles !
– Voilà la cavalerie !
– Enfin... La moutonnerie.
– Attention, ça part vite !
– Non, ça m'électrise la laine !
– Vous avezjusqu'au coucher du soleil pour quitter la région !
– Voilà ce qui se passe quand on veut utiliser la force.
– Merci pour ton aide, la Chouette. Tu veux tes chenilles ? Le problème, c'est qu'on n'est pas du genre à respecter un contrat.
– C'est pas pour... Oh !
– Je refuse de fuir. La Grenouille ne connaît pas la peur.
– Je ne peux pas fabriquer d'autres "paralysotateurs" avec un délai si court.