logo Le moteur de recherche de la télé

Plus belle la vie


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 5h35 sur France 3

– Quoi ? Samia !Allô !
– C'est ton rendez-vous avec la préfète ?
– J'y pense oui, mais c'est pas ça.
– Ton député alors ?
– Jean-Paul m'a redemandée en mariage.
– Mais non...
– J'ai dit non.
– Tu me trouves dégueulasse ?
– Non, tu avais été claire. Tu voulais aller au bout de ton projet avant de t'engager, non ?
– Sauf que j'ai vraiment dit non. J'ai plus envie, quoi. Pourquoi tu as été aussi catégorique ?
– Avec Hadrien, on s'est embrassés.
– C'était pas professionnel entre vous ?
– Oui. Ben, j'ai craqué.
– Tu ressens quoi pour lui ?
– Il m'attire, mais c'est un coureur et je me sens mal vis-à-vis de Jean-Paul.
– C'est un grand garçon.
– J'ai l'impression de l'avoir baladé. Il m'a soutenue, il s'est investi dans le projet. Il pensait qu'on allait se remettre ensemble.
– Oui... Tu vas faire quoi?
– Je sais pas. Je suis paumée. Elle soupire.
– Les packs d'eau, ça aide à réfléchir. Viens.
– Bonjour. J'arrive des Baumettes. J'ai vu mon mari.
– Il va bien ?
– Non. Il s'est battu avec des détenus.
– Mince.
– Il est en danger de mort.
– Vous dites ça...
– Je dis ça parce qu'il est flic. Et en prison, on risque sa vie. Si votre fils disait qu'il a fait ça pour se venger, il pourrait sortir dès ce soir.
– Sauf que c'est pas ce qui s'est passé.
– Comment l'argent était dans son vestiaire ?
– J'en sais rien.
– Si, vous le savez. Votre fils est malheureux et il a fait une connerie.
– Non, non. Il a juste fait son devoir.
– En envoyant un innocent en prison ?
– Un coupable.
– Non, mon mari est exemplaire.
– Kevin n'a rien à se reprocher. Il a fait preuve de courage en dénonçant un de ses supérieurs.
– C'est votre fils, mais vous ne voyez pas le mal dont il est capable.
– Moi, je crois que votre mari, c'est un ripou. Et vous avez du mal à l'accepter. Laissez-moi. J'ai du travail.
– Ne vous inquiétez pas. On ne va pas se laisser faire. On va se battre.
– Ça tombe bien, on va se défendre.
– Ah, voilà la boutique !
– Y a des truc sympas.
– Viens, l'entrée est là. Oh merde !Y a des marches !
– Voilà... Pas de jambes, pas de fringues.
– Ils pourraient se mettre aux normes !
– Toi et moi, on sait que c'est des contraintes difficiles.