logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 20h00 sur France 2

capture
–  A.-S.Lapix: Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour destruction involontaire par incendie. La piste d'un accident sur le chantier du toit est privilégiée. Les travaux avaient commencé l'an dernier. Au moment où le feu s'est déclaré, les ouvriers avaient quitté les lieux. Une alarme s'est déclenchée. Difficile de comprendre la suite, le feu ayant totalement détruit le toit.
– Ils sont conducteurs de travaux, charpentiers ou menuisiers sur le chantier de Notre-Dame. Plus d'une quinzaine d'ouvriers ont été entendus depuis hier soir par les enquêteurs. Tous sont salariés d'entreprises d'échafaudages et de charpentes qui participaient à la rénovation de la cathédrale. Au bord des larmes, leur patron s'exprime.
capture
– Je veux vous témoigner la profonde tristesse qui m'habite et qui habite l'ensemble de mes collaborateurs. Tout ce que je peux vous dire pour le moment, c'est qu'au moment du départ de l'incendie, absolument aucun des salariés de ma société n'était présent sur le site.
– C'est pourtant bien sur ce chantier que se concentrent les investigations.
Depuis un an, les ouvriers travaillaient sur ces échafaudages, à plus de 90 m autour de la flèche de Notre-Dame. Pas de matériel de soudure, hier, d'après l'une des entreprises, mais du matériel électrique et, selon les 1ers éléments de l'enquête, le feu serait parti des combles, sous la charpente, selon le procureur.
– Rien aujourd'hui ne va dans le sens d'un acte volontaire.
– Et on commence à en savoir plus sur les circonstances. Hier, en pleine messe, il est 18h20 lorsque la 1re alerte est donnée. De la fumée aurait été détectée par un des capteurs situés sous la charpente. Selon nos informations, l'alarme aurait bien fonctionné dans le presbytère. Une levée de doute a été effectuée par du personnel habilité sécurité incendie, mais rien n'a été constaté.
capture