logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 16h15 sur France 2

– Nous avons changé la décoration de la maison, c'est pour ça que nous avons décidé de le vendre. Avec Clémence, on est prêts à faire
– Clémence: Oui.
– Sophie Davant : Bruno, que l'on retrouve, avec sa célèbre moustache, et mademoiselle?
– Clémence: Clémence.
– Sophie Davant : Tu as quel âge?
– Clémence: 11 ans.
– Sophie Davant : Tu n'es pas à l'école?
– Clémence: Non, le mercredi, on n'a pas école.
– Sophie Davant : Eh oui. Bruno, que faites-vous dans la vie?
– Bruno: Je suis directeur d'un lycée des Métiers à Brunoy.
– Sophie Davant : Parfait. Très bonne élève?
– Clémence: Ça va.
– Sophie Davant : Que veux-tu faire,
– Clémence: Policière scientifique.
– Sophie Davant : Tu regardes les séries. Ce travail sur la moustache vous occupe beaucoup?
– Bruno: Avrai dire, c'est rapide.
– Sophie Davant : Comment vous les frisez?
– Bruno: Avec du gel. Les artifices sont faciles.
– Sophie Davant : Parlez-nous de ce meuble sympathique.
– Bruno: C'est un meuble qu'on a trouvé sur une brocante. J'ai fait l'école hôtelière, j'ai travaillé dans l'hôtellerie et tout ce qui se rapporte à la restauration m'intéresse. A la maison, on mange dans des assiettes qui viennent de restaurants, on a du linge de table d'hôtel. Il en faisait partie.
– Sophie Davant : On le trouvait dans les réceptions d'hôtels?
– Bruno: Oui, le concierge pouvait mettre des messages Ce n'était pas des clés numériques.
– Helen Hessel : C'est un très beau meuble en chêne. Il a une particularité, il a un volet à lamelles. Aidez-moi car il est un peu grippé. Ça permet de refermer. C'est astucieux. Surtout quand on veut planquer sa collection de CD. C'est un meuble qui a une jolie forme. On va le rouvrir. Aidez-moi aussi... Il y a une petite astuce... Le maniement n'est pas très simple mais ça peut se faire arranger par un ébéniste. C'est intéressant car il y a les plaques émaillées d'origine avec les numéros des chambres et les petits clous destinés à recevoir les clés. Il faut imaginer que les meubles d'hôtel, ça peut faire très cher. Je ne sais pas si vous avez suivi l'actualité des ventes aux enchères ces dernières années, mais on a vendu plusieurs palaces parisiens et je pense spécialement au Crillon.