logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 16h15 sur France 2

– Helen Hessel : Pardon.
– Sarah: J'aurais eu un peu de regrets si elle était abîmée. Les enfants un peu plus jeunes sont moins délicats.
– Sophie Davant : Ils adorent jouer à la marchande.
– Sarah: Elles en ont tellement...
– Sophie Davant : Je préférais jouer à la marchande qu'à la poupée. Pour quelles raisons vous vous en séparez?
– Sarah: J'aimerais qu'elle revienne à quelqu'un qui pourra retomber en enfance.
– Helen Hessel : Vous êtes plus douée que moi.
– Sophie Davant : Le mécanisme
– Sarah: Un peu... Elle date de quand?
– Helen Hessel : Ça date des années 50. C'est typique. C'est de la tôle qui a été laquée. Le décor n'est pas extraordinaire. Il y a juste le nom mentionné. Il n'y a pas de marque. Il n'y a aucune indication qui nous permette de donner une manufacture. C'est fabriqué en France. C'est un petit modèle qui retranscrit fidèlement la réalité, pour les enfants qui veulent jouer.
– Sophie Davant : Il y a un marché pour les jouets anciens?
– Helen Hessel : Oui. Les jouets anciens sont chers quand il y a une marque particulière. Là, il n'y en a pas, l'estimation sera modeste.
– Sophie Davant : Vous en attendez combien?
– Sarah: Autour de 50 euros.
– Helen Hessel : Je suis moins enthousiaste. 10 euros, c'est déjà très bien.
– Sophie Davant : 10 euros?
– Sarah: Je m'étais dit peut-être 20 ou 30 euros. Ça peut éventuellement plaire aux acheteurs. vous êtes prête à vous en séparer?
– Sarah: Oui.
– Sophie Davant : Je vous donne le passe. Merci d'être venue nous voir. On va voir si nos acheteurs passent à la caisse... C'est par là.
– Helen Hessel : Bonne chance.
– Sarah: L'estimation était un peu basse. Mais je suis prête à m'en séparer. J'espère que les acheteurs augmenteront un peu l'estimation et qu'ils dépenseront un peu plus. Je suis prête à faire une affaire conclue.
– Sarah encaissera-t-elle une jolie somme d'argent à la suite des enchères? Nous le découvrirons dans un instant. C'est à nos 2 derniers vendeurs de faire leur entrée en salle d'expertise. Bruno est directeur de lycée dans le Val-de-Marne. Il est venu avec sa fille Clémence pour vendre un objet particulier.
– Bruno: Nous avions un meuble depuis longtemps, un meuble d'hôtel qui permettait de distribuer le courrier et de stocker les clés chez le concierge.