logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mardi 16 avril 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Tu as tout flambé. On frappe à ta porte. C'est l'huissier de justice qui vient vous annoncer qu'il y a ça, ça et ça à payer. C'est une descente vertigineuse. Je me suis dit que ma femme avait raison. Maintenant, il y a 3 gamins. En plus, les jumeaux, à 3 mois, un 24 décembre, ont été hospitalisés. On a eu peur qu'ils ne passent pas la nuit. Il y a eu tout ça en même temps. J'ai réussi à garder les pieds sur terre grâce à ma femme. Mais c'était déjà trop tard. Il a fallu vendre tout ce qui était futile. Aujourd'hui, ce qui est bien et bon, c'est ta femme, tes enfants, ta petite maison...
– Jean-Pascal: La base.
– Wilfried: On ne sait pas, quand on a l'argent, qu'on flambe. Aujourd'hui, j'apprends à mes enfants les valeurs de la vie. S'ils veulent une paire de godasses... La grande veut les dernières ceci ou cela. Je lui dis de m'aider au bar à macarons. D'un côté, c'est un super tremplin. Etre estampillé "Le Meilleur Pâtissier", ça m'aide à rebondir.
– EBollaert: Quels sont vos projets?
– Wilfried: On a un projet entre les mains, à Pau. Nous voudrions faire un bar à macarons.
capture
– Jean-Pascal: C'est quand, les élections?
– Wilfried: Je pense que ce sera diffusé avant que la décision soit prise... Passer à la télé, ça peut jouer énormément.
– EBollaert: Vous avez gardé des contacts?
– Wilfried: Avec Delphine, surtout. Elle a eu un bébé récemment. Dès que je viens sur Paris, je la vois. Elle vient en vacances chez moi...
– EBollaert: Elle avait envie d'être présente aujourd'hui.
– Salut, Faustine. Salut, Wil. Je vous fais plein de bisous. On se voit bientôt pour ton mariage. Faustine, j'espère qu'on se verra bientôt. Je vous embrasse fort, ciao!
– EBollaert: Elle se souvient encore de mes pâtisseries
– Wilfried: On se souvient de chaque instant. C'était très marquant.
– EBollaert: Qu'auriez-vous envie de dire à un jeune qui vous dirait qu'il veut faire de la télé, même si ça ne veut pas dire grand-chose?
– Wilfried: Déjà qu'il faut...
capture