logo Le moteur de recherche de la télé

Sur le chemin de l'école buissonnière


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 5h35 sur France 5

– Tu veux du sucre ?
– Un peu, oui. Toi, ta terre, c'est où ? Bonne question ! Ma terre... Pour l'instant, elle est où je m'arrête. Partout où je m'arrête, je me sens bien. Les gens m'apportent plein de choses.
– Bonjour.
– Belle caravane !
– Merci. Ça vous donne envie ?
– Non, j'aime bien le confort.
– C'est-à-dire ? Y a pas le confort?
– Je sais pas.
– Regardez : j'ai une salle de bains incroyable. Comme baignoire, y a pas mieux!
– Tout à fait.
– Pour les WC, j'ai l'autre côté. Pareil, c'est énorme. Vous avez vu le toit? Rire.
– Ily a quelque chose de fusionnel, avec les chevaux. Tu définis cette relation comment?
– Avec le temps que je passe avec eux. C'est le temps qui nous rend comme ça. C'est du 24h/24. La nuit, il suffit d'un bruit, d'un hennissement ou d'un brouhaha, comme ça, selon le son, je sais ce qui se passe : soit ily en a un qui est sorti du parc, donc, il m'appelle, soit il se passe quelque chose. Je suis toujours avec eux, même quand je fais des rêves. Oh lje parle un peu trop.
– Il s'est dit que tu ne t'occupais plus assez de lui.
– Pas trop loin, Domino. Après, faut que tu recules. Allez, Domino ! Au revoir !
– Salut.
– Andy 5
– Prendre la route, ça veut dire quoi?
– C'est tout ça, c'est ce que je respire là. J'adore partir rien que pour... Je suis assis, je regarde... Le matin, c'est une couleur, l'après-midi, c'est autre chose... Là, sous le bois, c'est magnifique.
– Il n'y a pas une fuite, quelque part, de quelque chose ?
– Une fuite, à la limite, d'une vie monotone. Là, oui, y a une fuite! J'ai pas honte de le dire ! Mais c'est pas une fuite Si, par rapport au système. Le système... C'est aussi prouver que tu peux choisir ta vie. C'est ce que je dirais aux gens : choisissez votre vie, vivez-la. Beaucoup se plaignent et choisissent pas leur vie. Là, c'est une démarche. je sais pas où je vais, mais je sais que je vais quelque part et que je vais rencontrer des gens. Ouais, allonge ! Vivre comme ça te permet aussi de comprendre des choses et de vivre le plus simplement possible. Si je m'arrêtais un jour, ce serait pour monter une cabane et travailler mon bout de terre.