logo Le moteur de recherche de la télé

La tête dans les étoiles

Le monde de Jamy avec Thomas Pesquet


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Il fallait être énergique, avoir un côté militaire. Maintenant, les missions sont très longues. 6 mois dans la station. Demain, ce sera un an, peut-être 900 jours aller-retour vers Mars. Il faut des profils plus orientés sur la psychologie, capables de travailler ensemble, faciles à vivre, patients, capables de leader et de suivre. Ils travaillent sur les scaphandres.
– Qu'ils soient biologistes, chimistes ou pilotes, seuls les meilleurs sont envoyés en orbite. 1 candidat sur 1 000. La formation de Thomas Pesquet a duré 7 ans. Il faut ça pour connaître les recoins du Soyouz et se préparer à tous les scénarios, y compris un incendie dans la capsule. Une alarme. Un apprentissage technique et physique. Lui aussi a connu l'épreuve des simulateurs. Mais pas seulement.
– 3e jour de marche continue. Toujours pas trouvé d'eau. Ce qui ne rend pas les montées plus faciles. C'est le challenge tous les jours. Trouver une source et remplir la bouteille. Voilà ce qu'on va boire. On va s'en sortir !
capture
– Thomas Pesquet a suivi en 2010 des stages de survie en Sardaigne.
– Du calme. Pour moi, c'est azimut 322. C'est cette direction.
– Des stages pour les préparer au cas où, à leur retour, la navette n'atterrisse pas à l'endroit prévu et qu'ils se retrouvent loin de tout. 2 semaines sans répit et un programme très dense. Construire des abris de fortune.
– C'est sec et fin mais pas assez pour avoir des flammes.
– Faire du feu avec les moyens du bord. Fabriquer des pièges pour pouvoir manger.
– Si l'animal mord l'appât ici, il fera tomber le bâton et le tour est joué !
capture