logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 11h55 sur France 2

– J'aurais dû vous écouter.
– Avant un week-end, appelez-moi. Votre fiancé, ma femme comprendront que c'est que pour parler football. Donc, vous partez en amoureux.
– A Copenhague. On avait prévu notre vol retour une heure après la fin du match.
– Vous vouliez pas le voir ?
– Si, on décollait une heure après.
– Je pensais atterrir. Le décollage était une heure après la fin.
– Le samedi matin, à Copenhague, en arrivant, on a repéré un pub pourvoir le match. On arrive à l'avance le dimanche 15 juillet, on se met en bleu-blanc-rouge, drapeaux, tee-shirts, tongs.
– Discrets. Les tongs ? Oh non.
– Les claquettes pour mon chéri.
– N'en dites pas trop sur lui.
– On était peu à être en bleu-blanc-rouge dans le bar, on était moins d'une dizaine de Français "affichés". On chante La Marseillaise à fond, le match commence, 1er but de la France, trop contents, on explose de joie. Puis vient le but croate et on voit que tous les gens dans le pub étaient soit anti-Français, soit pro-Croates, on était à Copenhague, tout le monde était pour la Croatie, les serveurs aussi.
– Un moment de solitude.
– On s'est senti bêtes, ça faisait 1 à 1, on se demandait comment allait finir le match, et vous connaissez la suite, la France a marqué...
– On est arrivé jusqu'à 4 à 1.
– 4 à 1. Après, il y a un but qui compte pas. Hugo s'est amusé.
– Pour faire plaisir.
– Soyons honnêtes. Il a arrêté tellement de buts, on ne serait jamais arrivés en finale sans lui. Et vous les avez nargués un peu ?
– On s'en est donné à coeurjoie, en bleu-blanc-rouge. L'aéroport de Copenhague est en longueur, on a fait 2 tours en chantant La Marseillaise. Les gens nous regardaient, on aurait voulu voir des vidéos, on était peu de Français, mais on était tellement joyeux.
– Le Français est discret à l'étranger quand il gagne !
– Feel the magic in the air, allez, Allez, allez, allez ! Feel the magic in the air! Levez les mains en l'air !
– Champions du monde avec...
– Je pensais que c'était ma question, j'étais contente.
– On peut réagir en musique en fonction de l'histoire du candidat. Pas tout le temps, hein. Didier Deschamps, sélectionneur, entraîneur, joueur de poker. Question.
– Dealer.
– A Venise ?
– Oui.
– La Scala.
– Non, c'est à Milan. La Fenice. et reconstruit 2 fois, le Phénix renaît de ses cendres. Là, c'est plus un jeu de mots. Florian, tout va bien ?
– Vous êtes de Lille ?
– Vous avez quoi contre les Lillois ? J'ai pas d'accent.
– Florian non plus.
– Non, j'ai pas d'accent, on me le dit jamais.
– Vous avez rencontré Julie comment?
– A une soirée étudiante. J'étais interne.
– Vous êtes médecin.
– C'est ça. Mes externes me disent "Viens à la soirée