logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 2h50 sur TF1

– Et pour cela, à 90 ans, elle continue de protester. Aujourd'hui, elle a demandé à une voisine de les conduire à une manifestation antimilitariste.
– Je suis contente de sortir. Manifester, je connais, ça ne me fait pas peur. Pareil pour la police. J'y suis habituée.
– Ce qui révolte Mineko, c'est l'extension de la base américaine présente sur l'île depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une base où transiterait l'arme nucléaire. Insupportable pour elle qui avait 15 ans au moment des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki.
– Vous arrivez juste à temps. On est en train de se préparer. Merci d'être venus.
– Nous avons eu un accident. Nous n'avons plus de voiture. Du coup, c'est plus difficile de venir ces derniers temps.
– Tous les jours, plus de 300 camions entrent sur le chantier. Une poignée d'activistes se relaient pour leur bloquer L'affrontement avec la police est parfois violent. Alors pour éviter les blessures, les manifestants s'échauffent. Vous êtes sûrs que c'est vraiment un endroit pour une mamie de 90
– Oui. C'est important qu'elle soit là. Les anciens savent ce qu'est la guerre. Ça change des autres citoyens qui ne se rendent pas compte.
– Selon la loi relative à la circulation sur les lieux publics, nous allons procéder au contrôle des citoyens qui la transgressent. S'asseoir dans la rue est interdit par la loi.
– Regarde-les. Ils n'ont pas changé depuis Toujours les mêmes collabos.
– Manu militari, les manifestants sont mis à l'écart.
– Doucement avec elle.
– Vous devez partir, madame.
– En raison de son âge, Mineko est traitée avec plus de ménagement.
– Vous comptez embarquer tous ceux qui ne sont pas d'accord comme ça?
– Cette fois, le blocage tourne Peu importe. Mineko compte bien revenir dès qu'elle le pourra.
– Si ce ne sont pas les aînés qui montrent l'exemple, comment voulez-vous protéger les générations à venir?
– Tous les centenaires ne sont pas aussi politisés. En revanche, tous à leur manière célèbrent la vie et le bonheur de vivre. Aujourd'hui, pour ce collectif de danseuses âgées en moyenne de 80 ans, c'est jour de répétition hebdomadaire.