logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 2h50 sur TF1

– Ça a l'air bon. La photo, c'est pour mon blog. Je partage toute la nourriture que je découvre ici avec le reste du monde.
– Elle est diététicienne, lui avocat. Ils sont australiens.
– Ca, c'est du bambou. C'est moi qui l'ai cueilli dans la montagne. L'important, c'est que les légumes Il faut les cuisiner le plus vite possible avant que les vitamines ne disparaissent.
– Des nouilles aux algues, du riz, des herbes fraîches, du tofu mais aussi un peu de poisson et même du porc. Le tout cuisiné avec le moins de matières grasses et de sel possible. C'est vraiment délicieux. Je reprends des algues. C'est encore meilleur que ce que j'imaginais. Vraiment. Regardez le dessert. C'est servi en toute petite quantité. A la place de ce beignet à la confiture d'agrumes, dans un restaurant normal, on aurait une énorme part de gâteau au chocolat. Là, c'est juste une petite douceur pour finir le repas sans exploser le compteur calorique.
– Surtout ne pas trop manger. Une habitude qu'on appelle ici hara hachi bu, littéralement "rester sur sa faim", pour favoriser la digestion et rester mince. Selon les scientifiques, ce régime alimentaire serait l'une des clés de la longévité. A l'université d'Okinawa, le docteur Suzuki, un petit jeune de 85 ans, a consacré sa vie à percer les secrets de l'endurance des habitants de ces îles.
– Sur cette photo, il avait 102 ans,
– En 50 ans, il a disséqué le comportement de plus d'un millier de centenaires.
– J'étudie entre autres l'alimentation, la capacité à se déplacer, à s'habiller, l'ouïe, la vision et la faculté à exprimer ses idées.
– Selon lui, l'alimentation, l'autonomie, l'exercice physique seraient la clé de leur grand âge. Un savoir-vivre et vieillir qui serait pourtant sur le point de disparaître.
– Avec l'influence du mode de vie américain, les jeunes sont de plus en plus obèses. Il y a désormais chez eux des problèmes de diabète, d'hypertension ou d'apoplexie. Ils vont avoir de plus en plus de problèmes cardio-vasculaires. A la cantine, si vous servez un légume comme le goya, personne ne va y toucher.