logo Le moteur de recherche de la télé

De la poubelle au gratte-ciel

Superstructures


diffusion le lundi 15 avril 2019 à 0h35 sur France 5

– Malheureusement, ce n'est pas encore assez. La cible suivante est le parking. Taipei 101 possède 93 000m2 de parking qui accueillent chaque jour près de 4 800 voitures. Ici, les néons ont une puissance de 174W chacun. Les ingénieurs font un essai en les remplaçant par des tubes T5. Chaque tube ne consomme que 56W. Lorsque les 800 néons du parking sont allumés, cela représente presque 100 000W de moins parjour. Petit à petit, les économies d'électricité s'accumulent. Mais pour obtenir la certification, les ingénieurs doivent aussi faire des économies d'eau. Et une fois de plus, tout commence dans les toilettes. Chaque fois que quelqu'un tire la chasse, il utilise 10 l d'eau. Si les 10 000 employés du gratte-ciel vont chacun 2 fois parjour aux toilettes, cela représente 200 000 l au total, soit 274 ans de consommation d'eau potable pour un seul individu. Les ingénieurs sont convaincus de pouvoir faire mieux. Les 600 robinets et 800 chasses d'eau de Taipei 101 vont devoir faire plus avec moins. Mais ily a un problème.
– Notre souci majeur, actuellement, est que les équipements en économie d'eau disponibles sur le marché ne s'adaptent pas à nos infrastructures. On a consulté plusieurs fournisseurs qui sont venus faire une étude sur place et tous sont d'accord : il faut remplacer l'intégralité du système.
– Les WC et urinoirs ne peuvent pas être mis aux normes. Il faut les remplacer. Cela représente un coût total d'un million de dollars et 6 mois de travail. L'inspection pour la certification se déroulant dans 5 mois, les ingénieurs risquent de prendre du retard et de dépasser le budget initial. Le conseil suspend les opérations. Arthur Huang et l'équipe de Miniwiz ont aussi une échéance à respecter. Ils n'ont que 4 mois pour construire un voilier fait exclusivement de Polli-Bricks, alors qu'il leur en faudrait 2 fois plus. Le principal est que l'embarcation soit en état de naviguer. Si elle coule, toute l'opération ira à vau-l'eau. Les ingénieurs doivent donc effectuer des calculs très précis.
– Après avoir déterminé les dimensions approximatives du bateau, on doit calculer son poids et évaluer la flottabilité de la Polli-Brick.