logo Le moteur de recherche de la télé

L'exode des enfants cubains

Opération Peter Pan


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 22h35 sur France 5

capture
– Certains ont dit que la CIA était impliquée, mais ça n'a jamais vraiment été démontré. En tout cas, le département d'Etaty a participé : il a rendu possible la délivrance de laisser-passer pour ces jeunes enfants cubains.
– Le secret était impératif pour protéger les familles cubaines et empêcher Fidel Castro de retenir les enfants.
Baker et Walsh communiquaient via des sources diplomatiques. Très vite, Baker envoya une liste d'enfants prêts à immigrer. 200 étaient attendus, mais personne ne se rendait compte que ce chiffre allait augmenter et que d'autres participeraient bientôt au plus grand exode d'enfants de l'hémisphère ouest. L'opération Peter Pan est en marche.
capture
– Les parents, à Cuba, ont commencé à entendre parler de ces laisser-passer et voulaient absolument envoyer leurs enfants aux Etats-Unis. Et comme le père Walsh avait, pour ainsi dire, obtenu carte blanche de la part du département d'Etat pour ces laisser-passer, en quelques mois, des milliers de parents ont demandé à les obtenir pour leurs enfants.
– Mgr Bryan Walsh était à la tête de tout. Il a été l'architecte d'un développement historique majeur. Mais il l'ignorait. Il ignorait qu'iljouait un rôle historique. Il pensait simplement: "Voilà ces enfants, "et l'évêque m'a chargé de m'en occuper. "Voyons "ce qu'on peut faire, combien de nourriture et de lits il faut."
– L'Eglise de Miami doit assurer dans l'urgence l'accueil de 14 000 enfants cubains. Sans autorisation du gouvernement cubain et américain, les parents se séparent de leurs enfants dans la précipitation, sans savoir quand et comment ils pourront les rejoindre.
– Les parents ne pouvaient pas les accompagner. Les parents n'étaient pas admis sur le territoire américain.
consistait à faire en sorte que des parents paniqués acceptent de voir leurs enfants partir sans savoir où ils allaient atterrir précisément parce que la peur était tellement grande, le risque si important qu'ilvalait mieux qu'ils quittent Cuba dans ces conditions plutôt que de rester dans un pays qui pouvait connaître une guerre et dans un pays où ils risquaient d'être totalement enlevés à leur famille.
capture