logo Le moteur de recherche de la télé

C politique


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 18h35 sur France 5

capture
– Je ne crois pas qu'elles nécessitent de grand chambardement.
– Un discours où Edouard Philippe explique qu'il a bien écouté, mais que les vraies annonces seront faites par le président de la République. Lundi, quand les bacheliers de Bobigny font le bilan, ils découvrent que leur maire a un talent caché. La mairie organise une fête pour les meilleurs élèves du bac. Un élève danse quand, soudain, à la surprise générale, le maire décide de montrer son talent. Des pas de danse endiablée qui vont faire le tour du Web. Résultat, c'est une mention très bien pour le maire de Bobigny. Mardi, Carlos Ghosn fait le bilan. Il sent comme odeur de complot.
– Carlos Ghosn contre-attaque. 5 jours après son retour à la case prison, ses avocats diffusent une vidéo enregistrée la semaine dernière pour dire toute sa vérité.
capture
– 7 minutes face caméra où il accuse les actuels dirigeants de Nissan.
– 143 jours après sa 1re arrestation, Carlos Ghosn règle ses comptes.
– Mardi, les politiques israéliens font le bilan. Ils revoient le grand n'importe quoi de leur clip de campagne. Retour sur une élection législative complètement folle marquée par des clips de campagne surréalistes su rréalistes entre parodie du western "Le bon, la brute et le truand", où un candidat de droite descend un député, des fausses pubs ou la nouvelle figure de l'extrême droite qui se moque de ceux qu'il traite de fascistes.
Ou encore la vidéo d'un ancien chef d'état-major qui met en avant le nombre de terroristes palestiniens tués sous ses ordres. Bref, une campagne hallucinante qui se termine comme toujours depuis 10 ans: la victoire
– Mercredi, Stanislas Guerini fait le bilan. Il se dit qu'il aurait mieux fait de rester chez lui. Le combat est lancé en direct sur CNews. Au programme: 7 chefs de partis qui s'affrontent sur les européennes.
– Ça mérite d'être écouté.
– Très vite, l'un d'entre eux va devenir le punching-baIl dé la soirée. Son nom: Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche.
capture