logo Le moteur de recherche de la télé

C politique


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 18h35 sur France 5

capture
–  L.Hermann: 4 élus de Marseille Ces élus de la République louaient des logements vétustes et insalubres.
capture
– Karim Rissouli : On accueille tout de suite celui qui va nous accompagner. Si on devait faire son portrait en pourcentage, il serait 40% Michaël Foessel car il fait partie de la jeune gardé qui enseigné à l'école Polytechnique. Sa spécialité: les sciences politiques. Il serait 40% Machiavel car 500 ans plus tard, il analyse le retour du Prince. Enfin, 20% Frank Underwood, héros de "House of Cards". Il est 100% Vincent Martigny. Merci d'être avec nous et d'avoir accepté notre invitation. Vous êtes l'un des intellectuels qui montent en ce moment et dont le point de vue sur la vie démocratique et de plus en plus écouté. Vous êtes maître de conférence à l'école Polytechnique et membre du comité de rédaction du journal Le 1, qui éclaire la vie politique intellectuelle.
Vous publiez ce livre: "Le retour du prince". Ils s'appellent Trump, Bolsonaro, Netanyahu, Poutine, des populistes autoritaires. Mais ils s'appellent aussi Macron ou Trudeau, des démocrates libéraux. Tous les nouveaux princes ont un point commun: ils incarnent notre obsession pour les hommes forts, les leaders. Vous soulevez un paradoxe du moment. D'un côté, on n'a jamais été avec autant en demande de participation citoyenne avec les Gilets jaunes, et de l'autre, le prince que l'on retrouve dans le titre de votre livre, l'homme politique. Vous êtes un amoureux de la politique. Vous racontez que la politique est entrée dans votre vie en mai 1988, à la réélection de François Mitterrand. Vous aimez la politique. Vous êtes un amoureux des séries télé. Vous aimez les histoires, les intrigues, les chutes spectaculaires et les rebondissements. Qui inspire qui aujourd'hui? Est-ce que c'est la fiction qui inspire le réel ou l'inverse?
– V.Martigny: Avant, c'était la fiction qui s'inspirait du réel pour nous faire rêver. Maintenant, c'est l'inverse. C'est la politique qui s'inspire de la fiction dans ses codes. Ça pose un certain nombre de difficultés.
capture