logo Le moteur de recherche de la télé

C politique


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 18h35 sur France 5

capture
–  V.Martigny: Je suis assez curieux de savoir ce que va dire Comment va-t-il sortir de ce guêpier politique? Quand vous faites un grand débat qui dure plusieurs semaines, où vous levez un certain nombre d'espoirs au sein d'une partie de la population, la question de savoir combien ily a de contributions... On lève des espoirs dans une population. Il est difficile de répondre à la hauteur de ce qu'on attend de vous, à moins de remettre en cause ce qui fait l'origine de la crise, c'est-à-dire la verticalité, la solitude. Je ne suis pas sûr que le président de la République y soit prêt.
– Karim Rissouli : On va vous emmener dans une ville qui attend beaucoup de la politique. Elle a été endeuillée suite à un drame qui aurait pu être évité si la politique avaitjoué pleinement son rôle. Cette ville est Marseille. 8 personnes y sont mortes dans l'effondrement de 2 immeubles de la rue d'Aubagne.
capture
– Sur les réseaux sociaux, ily a des gens qui posent en disant: "On est à Bagdad."
– Tout s'écroule! Ma copine est sous les décombres. Ils laissent pourrir la ville
– Karim Rissouli : Les Marseillais continuent de dénoncer les logements indignes et mettent la pression sur les décideurs politiques. Le Premier ministre était à Marseille pour la 1re fois depuis le drame. Maxime Darquier, bonsoir. 5 mois après ce drame, la question du logement indigne fait débat à Marseille.
– Maxime Darquier : C'est toujours un sujet brûlant dans cette ville meurtrie. A Marseille, personne n'oublie la date du 5 novembre. C'est devenu le nom du collectif d'habitants qui s'est créé après le drame. Des habitants qui continuent inlassablement de faire entendre leur colère.
capture