logo Le moteur de recherche de la télé

C politique


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 18h35 sur France 5

capture
– Il commence à y avoir un débat public. Ce grand débat, c'est le cadenassage dans des questions biaisées.
– Karim Rissouli : Ce qui renforce ce sentiment de semi-mystification, c'est la fiabilité des chiffres On se pose la question. Le gouvernement a-t-il gonflé certains chiffres?
capture
– Luc Hermann : C'est ce qu'estiment nos confrères de France Info. Le gouvernement estime que 500 000 Français ont participé à la concertation en écrivant sur les cahiers de citoyens mis à disposition dans les mairies. Mais le chiffre réel avoisine les 234 000 contributions. C'est 2 fois moins. Autre problème: l'analyse du texte a pris du retard. Sur 45 000 documents écrits, seuls 24 000 ont pu être numérisés et analysés avant la restitution. Une grosse moitié de ce qu'a annoncé le gouvernement. Lundi matin, jour de la restitution du grand débat, la secrétaire d'Etat à la transition écologique, Emmanuelle Wargon, a affirmé sur France2: "Toute la matière a été analysée." Exagération. Ces petits arrangements tombent assez mal dans ce climat de défiance.
– Karim Rissouli : Le prince décide un peu seul. Est-ce le cas pour Emmanuel Macron?
– Cyprien Girerd : En coulisses, on décrit un président de la République tendu, qui serait enfermé à l'Elysée avec ses plus proches conseillers. Ce qu'ilva dire demain, c'est un des secrets les mieux gardés de la République en ce moment. Des fidèles sont au courant et travaillent avec lui. Alexis Kohler, par exemple. Ily a aussi Philippe Grangeon, homme de gauche. Ily a Richard Ferrand, président de l'Assemblée, et François Bayrou, allié du MoDem. C'est entre eux que les décisions se prennent. Les ministres essayent de peser au Conseil des ministres. Ils prennent la parole pour faire des propositions. Des parlementaires essayent également de s'imposer. Le portable du président a reçu beaucoup de messages. Ce qui est sûr, c'est qu'ilva devoir s'exprimer sur la fiscalité. C'est une demande forte des Français. Notamment en direction des classes moyennes. Ils veulent également plus de démocratie.
– Karim Rissouli : Ça peut être quoi, la réponse d'un prince à une crise comme celle-là?
capture