logo Le moteur de recherche de la télé

Les trésors cachés des marais


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 17h35 sur France 5

capture
– Dans la rizière, les mauvaises herbes poussent en abondance. La méthode consiste à y associer un élevage de canards. Qui n'aiment pas la plante de riz. Ils se nourrissent des adventices qui poussent dans un champ de riz. Les canards vont permettre la régulation des mauvaises herbes et calmer leur développement. L'agriculteur pourra faire une récolte complète sans recourir à la chimie.
– Les marais camarguais n'ont pas toujours été des terres de culture. Longtemps, la désertification par le sel venu de la Méditerranée a réduit à néant bien des efforts en la matière. Il a fallu attendre le 19e siècle pour que le passage à une irrigation par pompage des eaux du Rhône permette un assainissement du territoire.
– Les pompes d'arrosage des rizières sont des stations de pompage bâties au début du 20e siècle et qui fonctionnent encore. Elles étaient fabriquées à Paris. 100 ans après, ça fonctionne encore. Son du moteur. de la grosse mécanique simple. L'eau passe par là et sort par là-bas.
capture
– Les pompes servent à inonder les rizières. Dès que les machines à vapeur sont arrivées, on a installé pour inonder la Camargue, car les digues empêchaient l'inondation naturelle. En Camargue, on est conservateurs. On fait marcher le vieux longtemps.
– Aujourd'hui, le riz constitue le pivot du système agricole en Camargue, cette zone humide de 150 000 ha.
– Allez ! Allez !
– Bernard a décidé de quitter les sentiers battus de l'agriculture conventionnelle en mettant ses canards au travail.
– Ferme. Je prends le relais. Allez. Pioup, pioup. Ily en a 700, là, dans le groupe. Doucement ! La parcelle fait presque 3 ha, donc ily a une charge d'environ plus de 200 canards à l'hectare. On leur apporte à manger pour qu'ils soient familiers, et l'objectif, c'est qu'ils fassent comme on voit là-bas, qu'ils se dispersent et mangent les mauvaises herbes. Notre boulot, avec Amalia, ça va être de prévenir pour que les canards ne se fassent pas attaquer et de faire en sorte qu'ils restent dans la rizière.
– Cette méthode, très ancienne, vient du Japon. Bernard l'a découverte par hasard lord d'un voyage de loisirs.
capture