logo Le moteur de recherche de la télé

Le royaume du Namib


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 15h35 sur France 5

capture
– Ils s'hydratent entre autres grâce aux fruits et aux feuilles. Il y a à manger pour tout le monde, ici, quand on sait où chercher. Les babouins les plus âgés et expérimentés meurent rarement de faim. Mais comme toujours dans le désert, le problème, c'est l'eau. Les suricates ont trouvé un refuge à peu près sûr. Les rochers vont les protéger du soleil et des prédateurs, pour l'instant. Mais ils ne pourront pas leur échapper éternellement. Vivre dans la rivière de sable signifie être constamment en mouvement. Dans les plaines et les vallées immenses et désolées, la vie est plus pénible encore. Comme toujours, il faut trouver à boire. Les autruches peuvent parcourir de longues distances. Elles sont faites pour le désert. Les oryx et les springboks aussi. Tous cherchent la perle rare. Une petite source en retrait de la rivière de sable. Les animaux qui s'aventurent si loin dans le désert jouissent d'un peu d'eau toute l'année.
Les hirondelles boivent une gorgée en coup de vent. Les gangas namaqua parcourent jusqu'à 60km pour venir s'abreuver. Chant des oiseaux. Ils affluent en bandes, chaque matin. Ils se baignent pour imbiber leurs plumes et rapporter de l'eau à leurs petits. Mais ils doivent rester aux aguets, car des faucons shikra surveillent cette oasis. Pour eux aussi, elle est synonyme d'abondance. Les gangas voient venir le prédateur. Ils se dispersent. Cette fois, le faucon manque sa cible. Mais il est tenace et tentera à nouveau sa chance. Le point d'eau attire les animaux à plusieurs kilomètres à la ronde. Souvent, la soif est plus forte que l'envie de chasser. Les plus gros oiseaux du monde n'ont rien à craindre d'un chacal Les autruches boivent environ 6 litres d'eau parjour, en temps normal. Il y a très peu de végétation par ici. Elles ne trouveront pas grand-chose à manger. Ce n'est qu'un lieu de passage. Après les autruches, c'est au tour des oryx. Ils défendentjalousement l'oasis. Ils boivent selon un ordre hiérarchique très précis. Les plus forts doivent étancher leur soif, avant de laisser la place aux plus faibles.
capture
capture