logo Le moteur de recherche de la télé

Mexique : de Mexico à Acapulco

Les métiers de l'impossible


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 14h45 sur France 5

– A Acapulco, voici la célèbre cité balnéaire mexicaine... Une soixantaine d'hommes gagnent leur vie en jouant les intrépides du haut de cette falaise. Un peu nerveux, mais on va plonger de la falaise.
– A 35 m de hauteur, chaque saut peut être fatal. Ces plongeurs de l'extrême habitent les quartiers pauvres dans les hauteurs de la ville.
– José trompe la mort depuis 30 ans et il y a initié toute sa famille. La mère de José ne les laisse jamais partir au travail... sans ses baisers protecteurs. Je demande beaucoup à la Vierge et à Dieu pour que tout aille bien, qu'elle les protège lors de leurs plongeons parce que c'est dangereux. Je suis très fière d'eux. Que Dieu soit avec vous et que la Vierge vous protège !
– Même après 30 ans d'expérience, José, le père de famille, garde l'appréhension de ses débuts dans le métier.
– On a toujours le vertige et la peur de l'altitude. Le vrai risque, c'est de te cogner et de te blesser. Il siffle.
– José et les siens ne plongent pas devant les touristes par plaisir, mais pour l'argent. Le 1er saut se déroule à 28 m du sol. José n'a pas sauté à l'aveugle. Avant de s'élancer, on attend la vague : elle fait passer 2 petits mètres qui évitent de s'écraser au fond de l'océan. Une fois sous l'eau, les plongeurs opèrent un virage rapide. Pour José, quand sa fille a commencé, le plus dangereux n'était pas le saut.
– Vers 4 ou 5 ans, j'ai vu pour la 1re fois ce qu'il faisait etj'ai aimé ça. Je voulais imiter mon papa.
– J'avais peur qu'elle tombe : c'est d'escalader en fait. C'est plus difficile de grimper sur les rochers que de plonger.
– Au tour de son gendre Alexis de s'élancer... Mais cette fois-ci de 35 m, soit la hauteur d'un immeuble de 10 étages.
– Quand tu es en haut, les pieds au bord du précipice, tu ressens la peur et le stress et tu espères que tout se passera bien. Applaudissements.
– Alexis entre dans l'eau à près de 90 km/h. 67 plongeurs se partagent la falaise depuis plus de 80 ans. on a commencé à sauter de 1 m, puis 2 m. Le public leur lançait des pièces. On est peu à se lancer la tête la première, c'est une tradition.