logo Le moteur de recherche de la télé

C l'hebdo


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h35 sur France 5

capture
–  E.Roque: C'est un univers fantastique. Etes-vous d'accord pour dire que la série raconte aussi quelque chose de la société actuelle?
– Alain Cahen : Evidemment. Les créateurs de la série ont capté l'air actuel du monde. Pour ne rien spoiler, dès la saison 1, ily a 2 modèles politiques et ça fait un peu comme les républicains et les démocrates. On comprend à la fin de la saison 1 que les démocrates, au revoir!
– Ali Baddou : Construire un mur, même le plus grand au monde, ça ne sert à rien. C'est assez frappant.
– J.-M.Aphatie: Tout cela était écrit bien avant que Donald Trump arrive au pouvoir.
capture
– Ali Baddou : Ca, ça fait partie des fractures françaises. Ily a ceux qui ont vu la série et ceux qui ne l'ont pas vue.
– Jérôme Fourquet : L'île de ceux qui l'ont vue est assez étendue.
– J.-M.Aphatie: Vous êtes du mauvais côté de la table.
– Alain Cahen : Ilva être bientôt
– Ali Baddou : C'est vrai que c'est assez passionnant. C'est la conquête du pouvoir. C'est utilisé comme un outil pédagogique par les professeurs.
– Alain Cahen : Oui, ily a des chercheurs à l'université qui enseignent "Game of Thrones", ne serait-ce que sur ce pouvoir allégorique et parabolique.
– Ali Baddou : Et ily a une question qui est toujours d'actualité: celle du sexe qui est présent assez souvent. Un téléspectateur voit 4,6 poitrines par épisode. Je ne sais pas combien ça fait de seins. Mais ce qui est assez fort, c'est qu'il y a des scènes de sexe ou de relations intimes et charnelles qui, normalement, seraient réprouvées par la morale.
– Alain Cahen : Si on regarde du temps des Egyptiens, ily avait aussi de l'inceste entre frères et soeurs. Nous ne sommes presque pas choqués quand on voit les ébats de ces jumeaux. Finalement, on y voit quelque chose presque de l'ordre amoureux.
capture