logo Le moteur de recherche de la télé

Voyage de rêve en Thaïlande

Echappées belles


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 10h20 sur France 5

capture
– La déforestation met en danger le plus petit des grands singes. A Phuket, un centre de réhabilitation du gibbon les protège. Alex, jeune bénévole australien, se charge de les nourrir chaque matin. Au lever du soleil, l'accueil est toujours assez festif. Les gibbons chantent.
– Ils sont assez bruyants le matin. Dans la nature, ils communiquent grâce à ces chants. En captivité, ils reproduisent ces comportements. Joli réveil. Ils sont les seuls grands singes à chanter ainsi. Ce sont des animaux très spéciaux.
– Si attachants soient-ils, depuis 1992, le royaume interdit de posséder des animaux sauvages. Dès lors, beaucoup de propriétaires ont donc abandonné leur gibbon. C'est ainsi que ce centre a vu le jour. Attachés, violentés, ces singes étaient souvent utilisés pour les photos avec les touristes. Une des missions du centre consiste à sensibiliser les visiteurs.
capture
– Cette image cache une vraie tragédie. Pour enlever un seul bébé gibbon, ils doivent tuer la famille entière. On estime que pour un petit singe, ils en tuent 10 ou 15 autres.
– Le centre éduque, mais lutte surtout pour reconditionner les singes.
– Certains ont été domestiqués et nourris de manière inadaptée, comme par exemple leur faire boire de la bière. C'est un long travail car il faut totalement les réacclimater. A commencer par leur réapprendre à manger.
– Cette mission habite Thanaphat Payakkaporn depuis qu'il est enfant. Ce centre est une affaire de famille.
– J'ai grandi avec des animaux. Chez ma mère, on a accueilli des gibbons comme des membres de notre famille. Etj'ai voulu perpétuer le travail de ma mère.
– Les équipes cherchent à éviter tout contact avec les gibbons pour les aider à retrouver leur instinct sauvage. Une contrainte pas toujours évidente.
capture