logo Le moteur de recherche de la télé

Denis Podalydès, pour l'amour du jeu


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 9h20 sur France 5

– Tout acteur qui met en scène a parfois besoin de montrer ou de jouer. Il le fait si bien que c'est parfois intimidant. On dit : "Oui, tu le fais parfaitement. "Je n'ai pas envie de t'imiter, carje vais le faire moins bien." Le metteur en scène acteur, on le sent beaucoup.
– Il a envie de bondir sur le plateau. C'est génial. Il vient avec nous. Il n'est pas derrière son bureau, avec sa lampe, et de loin, avec son bâton de dramaturge, en train de ruminer. Ilva au plateau avec nous. Dans les répétitions, il est partenaire.
– Qu'est-ce que c'est que cet homme et... "Qu'est-ce que c'est que ça ?" Remonte complètement à elle. "Qu'est-ce que ça veut dire ?"
– C'est comme un grand chef d'orchestre qui se doit de savoirjouer de chaque instrument. Il y a cette part de liberté qu'on a, de proposition. Les choses se développent, On les laisse même se planter. Et puis parfois, à chaque phrase, parfois même entre deux syllabes, tac, ilva couper: "On reprend. Essayons comme ci ou comme ça."
– "C'est quoi, ça ?" Et reviens au portrait. "C'est quoi, ces gens ?" Après, reste là. "J'ai peur, moi ! Je suis pas bien !" Peut-être que ça bascule là.
– Il a les cheveux comme ça, il a la tête qui fume... C'est rassurant, parce qu'il est très investi et passionné. Et en même temps, et ça le rend humain, il n'a pas de certitudes inébranlables. Ily a longtemps que je n'ai respiré si à mon aise.
– J'aimerais bien... Pardon, c'est très bien. J'aimerais voir, si tu continues, tu le poses... Et tu développes ça. Fais monter, fais monter. "Musique contemporaine.
– Cours en cercle.
– Cours, cours, cours ! Continue, continue ! Sans battre des ailes. Simplement, tu cours. "Ça fait du bien !" Comme un jogging. Tu ne t'arrêtes que quand tu es fatiguée. La première scène, très difficile, de la pièce... Edwige, on se connaissait peu. Par audition... Etj'étais hyper directif. Carj'étais très tendu moi-même. Je dessinais ce que j'avais dans la tête. Ce qu'il faut éviter. Quand tu reviens, et là... Je sentais qu'Edwige perdait pied. Je voyais que Leslie aussi se contractait.