logo Le moteur de recherche de la télé

Ernest et Célestine


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 7h24 sur France 5

– Eclats de rire.
– Margotine ! Célestine nous a demandé de ne pas bouger. 'Je n'y peux rien. Je pense... "A quoi 7
– Au jour où on a rencontré Célestine. Tu t'en souviens, On était allés ramasser des mûres avec Ernest pour faire de la confiture. Ernest fredonne.
– Elles sont sucrées. Avec un brin d'acidité. La confiture va être délicieuse.
– Et on ne la fera qu'avec les mûres qui sont dans le panier. Souffle coupé.
– Je vais voir de l'autre côté s'ily en a plus. Reviens, Célestine !
– Viens, toi ! Ily en a plein, ici. A' l'e, a' l'e, a' l'e ! Râle d'effort.
– Qu'est-ce que c'est?
– C'est le moulin hanté. Il ne faut pas s'en approcher.
– Tu veux me faire peur ?
– Des ours ont vu des fantômes à l'intérieur.
– Si, ça existe ! Et ça fait très peur quand on en voit.
– Ouh ouh ! Je suis le fantôme des mûres. J'effraie les vilains oursons qui aiment trop la confiture.
– Justement ! Rentrons nous occuper de la confiture. Il chante en charabiov.
– Maintenant, il faut attendre que ça refroidisse. Ernest hume. Grognement de plaisir.
– Vraiment délicieuse !
– Non, Ernest! Tu as promis de donner un pot à Boléro.
– Ah oui !
– Est une promesse.
– Enfin... Sauf si on oublie.
– Mais on n'a pas oublié !
– Tu as raison ! Je vais vite lui apporter son pot, avant d'oublier. Célestine rit.
– On dirait le Petit Chaperon ours. Fais attention au loup !
– Les loups, ça existe.
– Et ça fait très très peur ! Et si je retournais chercher des mûres pour faire de la confiture ! Ce serait une bonne surprise pour Ernest. Elle fredonne. Croassements. Cri de panique. Grelots.
– OUH OUH ! NOUS SOMMES LES FANTOMES DU MOULIN. NOUS FAISONS PEUR AUX VILAINS OURS !
– Arrêtez, ce n'est pas un ours.
– Excuse-nous ! On a cru que tu étais un ours.
– On ne veut pas qu'ils viennent.
– Mais toi, ça va. Comment tu t'appelles ?
– Célestine. C'est Mélusine.
– Mandarine.
– Margotine. Elle éternue.
– Vous faites peur aux ours ? Rires taquins.
– On les effraie comme ça !
– Et surtout comme ça.
– Plus les ours sont énormes, plus ils sont pétochards.
– Il faut les voir s'enfuir en courant. "Au secours ! Au secours !