logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 5h25 sur France 5

– Quand on économise des bouts de chandelle, ily a moins de lumière. C'était une idiotie et cela a crée la première discordance politique entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Evidemment, revenir au calendrier originel du candidat, ce serait une bonne idée. Avec en plus une chance: cela va peut être posée sur nos comptes et nos bons chiffres pour aller à Bruxelles... Mais avec les élections, on aura une autre élection en novembre. Et avec le Brexit, ça ne va pas faciliter la tâche...
– A. de Tarlé : Vous voulez dire que nos déficits passeront inaperçu?
– C. Barbier: Non, mais cela pourra peut-être attendre l'année prochaine avant qu'on se fasse taper sur les doigts. Il faudra voir aussi ce que les contribuables aisés auront fait de l'argent qu'on leur aura laissé... Les parlementaires vont se pencher sur la question. La flat tax a permis à certains qui avaient beaucoup de revenus de garder un peu plus d'argent qu'avant. Est-ce qu'ils ont investi dans l'économie française, créé des emplois en France? Ou ont-ils donné à cet argent une destination non patriotique? Si on arrive à mesurer cela, Macron peut dire à ces gens-là: "je vous ai fait confiance et vous m'avez trahi".
– D. Seux : Il ne peut pas le faire au bout de six mois ou un an!
– C. Barbier: Mais il faudrait faire un examen drastique sur l'année et demie qui vient.
– D. Seux : Il faut peut être laisser un peu de temps à l'expérimentation. Il faut probablement deux ou trois ans pour qu'on en voit les effets. Et sur l'ISF, on peut imaginer que certains contribuables se disent que ce n'est pas très clair.
– A. de Tarlé : Le simple fait de parler de rétablir l'ISF peutjouer?
– D. Seux : Si vous avez un petit doute, vous prenez votre temps.
– A. de Tarlé : L'une des mesures qui est remontée du grand débat, c'est d'instaurer une TVA à 0 % sur les produits de première nécessité. On sait que cette revendication divise la classe politique. Rappelons que la TVA est une invention de 1954, qu'il a été reprise ensuite dans le monde entier...
– On les appelle les produits de première nécessité: le pain, les fruits mais aussi les produits hygiéniques ou l'électricité sont soumis à une TVA réduite à 5,5%.