logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 5h25 sur France 5

– Et ily a encore l'impôt sur la fortune immobilière. Mais ce qui estjuste, c'est qu'en effet, la valeur de votre patrimoine, peut, pour des raisons qui ne tiennent pas aux travaux que vous avez entrepris, augmente en raison du marché. Mais si la valeur de votre bien augmente, si vous le vendez pour en acheter un autre, le bien que vous achetez va lui aussi augmenter et vous ne vous serez pas tellement enrichi.
– A. de Tarlé : Il ily a autre chose qu'Emmanuel Macron a dans le collimateur, ce sont les successions. C'est une taxation régulière du capital qu'on reçoit de ses parents...
– M. Plane : Les deux vont un peu ensemble car ce qui a fait beaucoup augmenter les patrimoines en France ces dernières années, c'est l'immobilier. Les donations et les successions qui sont transmises sont de plus en plus importantes. Le problème, c'est que quand vous vendez, vous rachetez un autre bien au prix du marché. Donc vous avez besoin de cet apport. Et puis, qu'est-ce qui se passe si vous faites une moins-value? On ne va pas vous rembourser l'argent!
– A. de Tarlé : Mais l'immobilier
– M. Plane : Emmanuel Macron essaye d'orienter l'investissement vers le productif, pas vers l'immobilier. Les produits financiers sont donc beaucoup moins taxés. Est-ce que cela peut créer une nouvelle orientation de l'épargne? Quant aux donations et aux succession, c'est un sujet majeur mais politiquement extrêmement risqué.
– A. de Tarlé : Taxer davantage l'héritage ou l'immobilier, vous y croyez?
– C. Barbier: Politiquement, c'est proche du suicide. Et surtout, c'est injuste! On vend son bien pour cause de mobilité professionnelle, Sinon, ce sont des gens dont les enfants sont partis, l'appartement est trop grand, ils vendent pour acheter plus petit alors qu'ils sont retraités. Ils vont déjà devoir payer leur dépendance... Ce serait vraiment injuste de les taxer. Pareil pour la succession, on pourrait la fiscaliser très fortement, mais dans un cas seulement: si en même temps on libère les donations aux vivants! On hérite trop tard, souvent quand on est soi-même retraité.