logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

19/20 : Journal national


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 19h30 sur France 3

capture
– Le chef de l'Etat est pressé de toutes parts. A droite comme à gauche, les politiques réclament un changement
– J'ai le sentiment que depuis deux ans, ça a été très fort dans les mots et plutôt faible dans les actes. S'il y a un tournant à prendre, c'est de s'attaquer au seul sujet central des Français, qui a été totalement esquivé depuis deux ans: une baisse durable des impôts pour tous les Français.
– Il faut qu'il y ait un changement de cap. Ce qu'on entend partout, c'est l'idée que les contributions au grand débat sont des appels à confirmer une politique qui a précipité le pays dans la crise. Donc il faut avoir le courage, et s'il a conscience de la gravité du moment, il devrait trouver en lui ce courage, de changer de cap.
capture
– Ce changement de cap, s'il devait avoir lieu, Emmanuel Macron ne serait pas le premier à l'opérer. Dans le passé, d'autres présidents ont été contraints à prendre des tournants parfois radicaux, sans toujours le reconnaître...
– Les promesses de campagne des présidents face aux réalités économiques et sociales... Mitterrand, Chirac, Hollande, tous les présidents ou presque ont connu des désillusions et ont dû changer de cap. Après son élection, François Mitterrand applique le programme commun de la gauche, mais l'économie s'effondre et le déficit s'envole. C'est le tournant de la rigueur et c'est au Premier ministre Pierre Mauroy de l'assumer.
– Ce que j'attends de lui n'est pas de mettre en oeuvre je ne sais quelle forme d'austérité nouvelle, mais de continuer l'oeuvre entreprise, adaptée à la rigueur des temps.
– En 1984, Laurent Fabius remplace Pierre Mauroy, confirmant le virage social démocrate. Jacques Chirac, en 1995, fait campagne avec une formule choc.
– Ils font tout, disent-ils, pour éviter une fracture sociale, comme si celle-ci n'existait pas déjà.
– Mais quelques mois après son élection, il change de braquet. Avec son Premier ministre Alain Juppé, il lance la réforme des régimes spéciaux, elle se heurte alors à un mouvement social qui met le pays à l'arrêt, Alain Juppé finit par renoncer.
capture