logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h55 sur France 3

capture
– Et ils sont ici depuis une heure, mais c'est un voyage très impressionnant.
– A. Pasteur: Merci Nelson! Alors Ryan Mullen, non il ne fait pas partie des favoris, mais c'est un très bon rouleur.
– M. Rousse : Sagan en tête de peloton, le frère de Peter Sagan, Jura] Sagan.
– L. Jalabert : Une vingtaine de coureurs, c'est une échappée qui va être compliquée à gérer.
– A. Pasteur: On a du très beau monde à l'avant.
– L. Jalabert : 23 coureurs.
capture
– A. Pasteur: Et parmi ces 23, de gros outsiders, comme Nils Politt, Matteo Trentin, Damien Gaudin, Yves Lampaert... On ne peut pas laisser à des garçons de ce niveau-là trop de
– A. Pasteur: C'est une échappée à prendre au sérieux. Thomas, que vous inspire ce groupe de 23 coureurs?
– T. Voeckler : Il vaut mieux être dedans que derrière! C'est un super groupe, à part peut-être l'équipe Bora, qui n'est pas en position de force comme l'équipe Sky,... Mais c'est une belle échappée. On ne peut pas dire que c'est une échappée matinale puisqu'elle s'est dessinée quasiment sur le premier secteur. On arrive sur le deuxième secteur pavé. A noter qu'entre le 2e et le 5e secteurs pavés, il y a 13,5 kilomètres, et il y a uniquement 3,5 kilomètres de partie asphaltée!
– A. Pasteur: C'est trop tard pour ces hommes, et notamment les deux coureurs de l'équipe des Emirats arabes unis...
– M. Rousse : Ils étaient dans l'échappée mais se sont fait distancer.
– A. Pasteur: Et l'équipe Sky qui roule parce qu'elle n'est pas représentée dans cette équipe de 23 coureurs. Et qui fait-on rouler chez Sky? C'est l'Allemand Christian Knees.
– M. Rousse : C'est intéressant pour des garçons comme Nils Politt ou Yves Lampaert, qui sont accompagnés d'équipiers qui vont faire le gros du boulot.
– A. Pasteur: Mais on fait rouler Tim Declercq alors que l'équipe Deceuninck-Quick-Step est représentée à l'avant...
– M. Rousse : Mais il est devant, Tim Declercq!
– A. Pasteur: Oui, tout à fait.
– M. Rousse : Dans un peu plus d'un kilomètre, on va emprunter ce secteur pavé.
– L. Jalabert : Ce sera une phase de course intense parce qu'il y a cette échappée, le peloton derrière qui roule...
capture