logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h55 sur France 3

capture
– Lampaert est derrière! Mais il n'écoute pas, il n'a pas envie que ce soit un autre qui gagne.
– L. Jalabert : Tu le sais aussi bien que moi: "Ne roule plus", c'est pour intimider Nils Politt, pour l'obliger à rouler plus fort. Ce sera d'autant plus facile après de le battre. Mais ça n'a pas marché.
– T. Voeckler : Philippe a passé son relais, je pense qu'il a confiance dans sa pointe de vitesse. Sinon il aurait déjà attaqué dans le faux-plat. Je pense qu'il va être difficile à battre, sauf ennui mécanique.
– M. Rousse : En plus, il est lucide, il se décontracte les jambes.
– L. Jalabert : Dans ces moments-là, tu n'as qu'une crainte, c'est de passer à côté. Mais attention, Politt n'est pas cuit...
– A. Pasteur: Philippe Gilbert ne s'est pas souvent loupé dans ce type de situation.
capture
– M. Rousse : Il a l'expérience, il l'a démontré à plusieurs reprises.
– L. Jalabert : Le plus dur, ce sera de revenir à hauteur du pédalier de Politt si jamais il est en tête au moment du sprint.
– M. Rousse: Il a une bonne pointe de vitesse. A deux, ça va vraiment se jouer à la pédale. Il n'y aura pas d'effet de surprise.
– A. Pasteur: Gilbert n'a gagné qu'une course depuis le début de la saison, une étape dans le Tour de la Provence... Mais il a fait une campagne de classiques flandriennes plutôt moyenne. Yves Lampaert est à moins de trente secondes du duo de tête mais ce sera trop tard.
– L. Jalabert : Et là, c'est Politt qui ne veut plus rouler! Il pense qu'il est battu, c'est lui qui a la pression...
– M. Rousse : On sait que si Lampaert arrive, il va attaquer tout de suite.
– A. Pasteur : Attention, Politt a tout de même pris la deuxième place du sprint du Tour des Flandres. Il a devancé Sagan... Il ne faut pas l'enterrer trop vite!
– L. Jalabert: Non, le suspense reste entier. Ce serait une sensation, quand même!
– A. Pasteur : Voilà le dernier secteur pavé, l'espace Charles-Crupelandt, très symbolique...
– L. Jalabert: Et Lampaert, il revient, il est à 25 secondes...
– A. Pasteur : L'entrée dans le vélodrome, et là, frissons!
– M. Rousse : C'est toujours un moment particulier.
capture