logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h55 sur France 3

capture
– Ils sont encore nombreux à l'avant, quatre coureurs. Et Gilbert, il fait mal à Kreder.
– L. Jalabert : C'est important d'essayer de creuser l'écart. Gilbert est parti peut-être avec cette intention de se mettre dans une situation très favorable.
– A. Pasteur: C'est l'équipe Trek-Segafredo qui mène la chasse, on ne veut pas laisser trop de champ à Nils Politt et Gilbert.
– M. Rousse : Degenkolb a l'air bien, Sagan aussi.
– A. Pasteur : Est-ce qu'Oliver Naesen est toujours aux avant-postes? Il est dans ce groupe, c'est sûr...
capture
– L. Jalabert : Florian Sénéchal qui calme le jeu, qui se met devant et qui imprime un faux train, histoire de permettre à son coéquipier Philippe Gilbert de creuser l'écart.
– A. Pasteur : Le prochain secteur, le secteur 13, c'est le secteur d'Orchies.
– L. Jalabert : Le retour de Jimmy Turgis...
– M. Rousse : C'est bien de voir Christophe Laporte à ce niveau, il Il retrouve de bonnes sensations. Démare, toujours bien placé.
– A. Pasteur : Petite séance de marquage à l'avant de ce peloton. Résultat, Politt et Gilbert en profitent, ils ont 22 secondes d'avance. Mais ça relance avec la formation Cofidis... On va écouter Christophe Laporte qui nous parle de cette course...
– Ça va mieux, ces dernières semaines je n'ai pas eu les sensations que j'aurais aimé avoir, j'ai eu quelques pépins...
– Est-ce qu'on peut dire qu'on maîtrise une course comme Paris-Roubaix?
– Il y a des choses qu'on maîtrise, la condition, le placement, et après il y a beaucoup de choses qu'on ne maîtrise pas, les crevaisons, les chutes. On ne maîtrise pas tout!
– A. Pasteur : L'idéal, c'est de prendre un coup d'avance, c'est ce que font ces trois hommes.
– M. Rousse : L'année dernière, Peter Sagan avait attaqué à plus de 50 kilomètres de l'arrivée aussi et il était allé au bout. Kreder s'est fait reprendre.
capture