logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h55 sur France 3

capture
– On se protège du froid. Il y a même Van Avermaet qui a encore les Jambières.
– M. Rousse : On a besoin aussi de souffler, de se ravitailler... Paris-Roubaix a été très rapide depuis le départ. On en profite pour manger.
– L. Jalabert: Et puis pour faire l'état des lieux.
– A. Pasteur: Qui est là, qui n'est pas là? Alors que Kreder ne se pose plus de questions, il file maintenant vers le secteur suivant, le secteur 14. Et une bonne nouvelle, on a retrouvé Thomas Voeckler! Vous êtes avec l'homme de tête...
capture
– T. Voeckler : Oui, je suis heureux parce que j'étais sur un secteur pavé, on a tapé tellement fort que mon câble de casque s'est décroché, il était foutu! On a dû prendre de l'avance pour aller voir la voiture régie, qui nous a réglé tout ça. Et je suis devant l'homme de tête, qui profite d'un petit moment d'accalmie au sein du peloton. C'est le moment idéal pour anticiper un petit peu, je pense à des coureurs qui ne sont pas forcément favoris, comme Christophe Laporte par exemple. Anticiper à 70 kilomètres de l'arrivée, c'est peut-être le bon
– M. Rousse : On est au ravitaillement.
– A. Pasteur: C'est une attaque de Nils Politt... Immédiatement pris en chasse par un coureur de l'équipe On rappelle qu'il y a toujours un homme à l'avant, c'est Wesley Kreder.
– L. Jalabert : Il ne faut pas oublier de s'alimenter, parce que la course est longue, il fait froid... Philippe Gilbert va revenir.
– A. Pasteur : Il était parti de loin déjà l'an dernier sur Paris-Roubaix, il avait essayé à 80 kilomètres de l'arrivée. On a un coureur de la Bora également. Nils Politt à l'avant, Philippe Gilbert en deuxième position. Attention, on a deux gros outsiders à l'avant. Il y a aussi un équipier de Peter Sagan, il refuse de les relayer.
– L. Jalabert : Entre Gilbert et Nils Politt, je pense qu'ils sont capables de collaborer.
– La tactique de l'équipe? C'est toujours pareil, tout le monde doit être agressif. Mais on va se réunir ce soir, chacun parlera et on verra bien quel plan on fera pour demain.
– M. Rousse : Et toujours cette formation Trek-Segafredo qui prend les choses en main.
capture