logo Le moteur de recherche de la télé

Marathon


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h00 sur France 3

– On verra les finishers.
– Alexandre Boyon : Bienvenue si vous nous rejoignez sur France3. C'est le marathon de Paris. Il fait frisquet ici, dans notre cabine. On est bien avec David, Stéphane et un docteur en physiologie du sport. Vous aimez la course à pied. Quand on fait 10km en une demi-heure, c'est qu'on a un bon niveau. Avec vous, on va savourer. Aujourd'hui, beaucoup de gens nous regardent, des spécialistes mais aussi des gens qui se disent qu'ils aimeraient courir et peut-être un jour s'offrir le marathon. Comment s'y prendre?
– C'est une bonne question. Souvent tout ce qui vient de l'élite bascule dans la masse. Tous les conseils qu'on peut donner aux élites, on va le retrouver sur les gens qui finiront en 4 heures, 5 heures ou 6 heures. L'idée principale est de prendre du plaisir. Comment construire son entraînement, en fonction de la charge d'entraînement, du volume que vous pouvez mettre et aussi de l'intensité des séances. C'est un équilibre à trouver entre l'alimentation, l'hydratation.
– Alexandre Boyon : Donner du temps au temps. Il faut s'y mettre progressivement dans un rythme de travail pour prendre du plaisir. C'est un défi contre soi mais il faut respecter les phases de repos et il faut savoir se construire aussi.
– Il faut construire une performance sur l'entraînement mais la récupération est un élément-clé. Quand vous êtes dans la masse, vous avez votre vie professionnelle à gérer. La récupération est plus complexe. C'est cet équilibre qu'il faut trouver pour atteindre ses objectifs. Que ce soit pour finir ou pour performer avec un temps, ou autre chose pour les élites.
– Alexandre Boyon : On voit beaucoup de gens dans ce jardin des Tuileries courir le soir. Faire du sport c'est essentiel. Le regarder à la télé c'est bien, mais c'est surtout l'activité physique... Des gens veulent faire des performances et ils se disent qu'il faut prendre des vitamines, des compléments alimentaires. Il faut être très prudent.
– Le complément alimentaire permet de compléter son alimentation. Le risque avec ces produits, c'est la pollution par des substances dopantes.