logo Le moteur de recherche de la télé

Marathon


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h00 sur France 3

capture
– Des oeuvres d'art sont proposées dans 11 galeries. Le bâtiment est signé par l'architecte Frank Gehry. C'est un écrin de qualité.
– Alexandre Boyon : C'est le dénouement. Vous étiez peut-être avec nous dès 8h du matin sur France3 pour ce 43e marathon de Paris. Julien Casoli a remporté pour la 3e fois l'épreuve masculine en handisport. Et là, qui va s'imposer? Les 4 dossards prioritaires féminins avec Abreha, Gelete Burka qui sont en train d'arriver. On est aux derniers kilomètres. On n'a jamais vu sur le marathon de Paris 4 filles arriver dans le dernier kilomètre. 5 garçons sont dans les derniers hectomètres.
– Stéphane Diagana : C'est une édition très particulière. On a vu les images des féminines. C'est intéressant de voir les différentes attitudes. Certains ont un buste très relevé. Ça sollicite les ischios et les fessiers. Et d'autres cherchent le déséquilibre. On travaille plus sur les quadriceps. Chacun, en fonction de ses qualités, organise sa course, son attitude pour être le plus efficace possible.
capture
– Alexandre Boyon : Ça remonte un peu, avenue Foch. il faudra s'en méfier. Ce concurrent kenyan, très rapide. C'était en février, du côté des Emirats Arabes Unis. Il aura peut-être la capacité a déposer tout le monde sur le sprint final.
– P.Sallet: Ce qui peut départager les athlètes, c'est leur qualité sur la piste.
– Alexandre Boyon : Tout a été calculé pour que les filles et les garçons arrivent en même temps. Il y a eu une différence d'1mn30 supplémentaire puisque les garçons sont partis après. Ça explique que les filles arriveront avant les garçons. On est au 39e kilomètre. C'est bientôt l'arrivée pour les femmes.
– Stéphane Diagana : Elles sont en file indienne.
– Alexandre Boyon : Les garçons sont derrière.
– Stéphane Diagana : Ils ne sont plus que 5. Le 6e s'est
capture