logo Le moteur de recherche de la télé

Marathon


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h00 sur France 3

capture
– Il faut choisir le bon moment. Quand vous passez une attaque, il faut tenir derrière. Donc c'est de la stratégie qui va se mettre en place pour chaque coureur.
– Alexandre Boyon : 3 Kenyans et 3 Ethiopiens. Ils vont s'observer. On va passer du trot au galop.
capture
– David Chanteranne : On a vu Longchamp tout à l'heure. Ici, l'hippodrome d'Auteuil. Depuis 873, avec ses courses d'obstacles et ses 33ha dont 18 de piste. 4 pistes au total. On aperçoit la tribune élevée Auteuil, ce sont les haies, alors que Longchamp, c'est l'hippodrome de 57ha. Ils réunissent l'un et l'autre 130 000 spectateurs. On a en mémoire le souvenir d'Emile Zola qui a écrit sur l'héroïne qui faisait du cheval. C'est ici qu'avaient lieu les grands défilés et les parades. On passait les troupes en revue ici. Puis, les concerts. Il y a eu les Rolling Stones. Autre lieu et autre épisode, c'est là que Jean-Paul II avait fait sa rencontre en 1997, en plein coeur du bois de Boulogne. C'est le plus grand espace vert à Paris.
– Stéphane Diagana : On a un Paris-Roubaix cet après-midi, un haut-lieu du cyclisme de l'ouest parisien. Beaucoup connaissent le bois de Boulogne pour le cyclisme. Je salue Willy, un ami qui le fréquente régulièrement. C'est un espace préservé pour venir se balader en hiver comme en été.
– David Chanteranne : C'est au bois de Boulogne que les coureurs sont là actuellement. C'est un espace vert important pour respirer. Ça a été voulu au moment de l'Empire. C'était un lieu important. C'était pour désengorger la ville étouffante. C'est l'esprit de Napoléon III.
– Alexandre Boyon : Milaw regarde sa montre. Ils s'observent tous. Un nouveau bâtiment avec cette architecture moderne.
capture