logo Le moteur de recherche de la télé

Marathon


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h00 sur France 3

–  A.Boyon: Julien Casoli va en finir. Il passe près de la fondation Louis-Vuitton. On est près du jardin d'Acclimatation et on va revenir près de la porte Dauphine, au 40e kilomètre. La nouvelle distance n'a vu le jour Avant, c'était 40km. Chapeau pour le champion du monde sur route à Dubaï en 2010. Ça fait des années qu'il est dans cette équipe de France Paralj'mpique. Chapeau parce qu'il y est allé. Ça tourne beaucoup sur la fin et c'est problématique pour l'inertie. Il faut relancer. Et là, il n'y a pas de lièvre.
– Stéphane Diagana : Non, on est face à soi-même. Alors qu'on profiterait bien d'un lièvre comme protection car la résistance aérodynamique est importante. C'est prépondérant. Il aimerait bien avoir quelqu'un devant. Ça lui profiterait plus qu'un coureur à pied.
– Alexandre Boyon : On est à 26km/h de moyenne.
– Stéphane Diagana : Les phases de travail sont assez fréquentes, mais il y a aussi des phases de récupération indispensables. C'est pour ça qu'on est à des fréquences moyennes inférieures, par apport aux coureurs à pied.
– David Chanteranne : Ils sont dans le bois de Boulogne, qu'est le plus grand espace vert de Paris, aménagée sous le Second empire. Ça a longtemps été un lieu de patinoire, quand le temps était plus clément pour le faire. Et puis le jardin d'Acclimatation qui était là pour acclimater les espèces végétales et animales à nos conditions. Et puis ça a été aussi le lieu d'exécution d'un groupe de jeunes résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.
– Alexandre Boyon : C'est aussi là que démarraient les premiers marathons avec un départ de la porte Maillot. Là, nous sommes entre les 2 îles les plus connues de Paris, île de la Cité et île Saint-Louis. Les derniers hectomètres de Julien Casoli. Il va remporter le titre très facilement.
– Stéphane Diagana : Certains ne sont pas encore partis puisque les derniers
– Alexandre Boyon : Le dernier concurrent qui sera accueilli ici, ce sera à 16h30. Ce sera le moment du dénouement du Paris/Roubaix que vous pourrez suivre sur France Télévisions. Avec près de 10 heures d'antenne non-stop en direct. Le premier à arriver, c'est Julien
– Stéphane Diagana : Il n'y a pas eu de match dans cette épreuve en fauteuil.